Pour démentir Pierre Péan: Ali Bongo brandit son acte de naissance

Pour démentir Pierre Péan: Ali Bongo brandit son acte de naissance

[GARD align= »center »]

Acte de naissance Ali Bongo

Présenté comme ayant été retrouvé à la mairie de Brazzaville, ce document attesterait qu’Ali Bongo est le fils naturel de son père Omar. Les deux hommes ont changé de prénom lors de leur conversion à l’islam. | DR

Présenté comme ayant été retrouvé à la mairie de Brazzaville, un document attesterait qu’Ali Bongo est le fils naturel de son père Omar. Les deux hommes ont changé de prénom lors de leur conversion à l’islam. Donc, le débat est clos, selon la présidence gabonaise.

C’est le journal français Le Monde a publié, mercredi, un acte de naissance d’Ali Bongo. Le document montre que l’actuel président gabonais est bien le fils d’Omar Bongo et de Joséphine Kama, ainsi qu’une photographie d’Ali Bongo et de ses parents à une date antérieure à celle de son adoption supposée. Ce mercredi après-midi, le porte-parole de la présidence, Alain Claude Bilie By Nze, s’exprimant devant la presse, n’a pas souhaité commenter les informations du Monde.

Le porte-parole de la présidence, Alain Claude Bilie By Nze, s’exprimant devant la presse, n’a pas souhaité commenter les informations du Monde.

«Ce sujet n’est plus d’actualité. La présidence de la République a dit ce qu’il y avait à dire sur ce sujet. Que les médias mènent leurs enquêtes. Vous citez Le Monde. Si Le Monde a mené une enquête, il faut donc lui demander quelles sont ses sources. Pour ce qui est de la présidence, ce débat est clos», a déclaré Alain Claude Bilie By Nze sur RFI.

Avant d’ajouter :

«La présidence de la République n’a pas produit l’acte de naissance parce que nous n’avons pas à faire la preuve de ce qu’Ali Bongo est le fils d’Omar Bongo. C’est une évidence. Que des journalistes soient allés mener des enquêtes à Brazzaville, que dans le cas de leurs articles, ils aient photographié et publier ceci, c’est la liberté de la presse. On ne va pas commencer à l’empêcher». 

Le dernier livre de l’écrivain français, Pierre Péan «Nouvelles affaires africaines. Mensonges et pillages au Gabon», avait suscité la polémique à Libreville. L’auteur accuse le chef de l’Etat gabonais d’avoir ordonné l’assassinat d’opposants, d’avoir volé l’élection présidentielle de 2009 avec la complicité de Nicolas Sarkozy, de s’être fait fabriquer de faux diplômes en France.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
ali bongogabonPierre Péan

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Burundi: le chef d’état-major de l’armée garantit la loyauté des militaires aux autorités

Le chef d’état-major de l’armée burundaise a garanti dimanche la loyauté de l’armée aux institutions et aux autorités du pays, en proie à une contestation, au lendemain d’une déclaration du ministre de la Défense qui laissait supposer un désaccord avec la ligne répressive du gouvernement.

La police congolaise empêche un match du TP Mazembe à Lubumbashi

[GARD align= »center »] Plusieurs centaines de policiers ont empêché à Lubumbashi un match de préparation du club de football local TP

Nigeria : Muhammadu Buhari à Londres pour se soigner

[GARD align= »center »] Depuis ce lundi, le président nigérian Muhammadu Buhari a entamé un congé de dix jours. Occasion de se

5c ommentaires

Espace commentaire
  1. Marshall
    Marshall 4 décembre, 2014, 09:33

    il est né à FRANCEVILLE en HAUT OGOOUE au GABON et l’acte de naissance a été établit à Brazzaville la capitale politique du CONGO-BRAZZAVILLE ? !!

    Répondre à ce commentaire
  2. Job Simeon
    Job Simeon 4 décembre, 2014, 12:24

    Les actes de naissance délivrés par lex-AEF diffèrent du fac simile ci-publié.C’est apparemment sur du papier duplicateur ou ministre normal,alors que l’acte de l’époque était un imprimé.

    Répondre à ce commentaire
  3. Thierry Messeng
    Thierry Messeng 4 décembre, 2014, 21:52

    Ce qui m’étonne dans cette histoire ce que des personnes demandent un test ADN mais et pourtant ils croient dure comme fer que la famille du président est capable de corrompre tout le monde.La preuve même le journal le Monde(selon leur dire).Mais finalement si le test ADN confirmait les dire de la famille présidentielle que diriez vous encore?

    Répondre à ce commentaire
  4. digondi
    digondi 5 décembre, 2014, 06:54

    ce gars n a rien de gabonais…comme il n est vraiment pas intelligent il tripatouille pour cacher son identite….il vient du biafra et il n a pas a etre la ou il s est impose. c est un imposteur….

    Répondre à ce commentaire
  5. ngom'
    ngom' 5 décembre, 2014, 18:50

    Pour mettre fin à cette polémique ,je conseille aux gens d’aller consulter les archives coloniales à Nantes pour savoir si Ali Bongo est bel et bien le fils biologique de feu Omar Bongo.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*