Près de 5 mille milliards de FCFA d’un groupe pétrolier français pour développer un gisement au Congo

Près de 5 mille milliards de FCFA d’un groupe pétrolier français pour développer un gisement au Congo

Le groupe pétrolier français Technip vient de signer avec le groupe total à Brazzaville un contrat évalué à près de 500 millions d’Euros soit près de 5 mille milliards de FCFA, pour développer le gisement offshore de Moho nord situé à 75 km au large de la ville océane de Pointe-Noire a rapporté un communiqué publié par le bureau du groupe Total, mercredi à Brazzaville.

Composé de deux puits avec des réserves estimées à 230 millions de barils, le projet, passera en phase de production en 2015 pour Moho phase I et en 2016 pour la phase 1 bis de Moho-Nord.

D’après ce communiqué Moho-Nord sera raccordé à une nouvelle unité de production flottante, elle-même reliée au terminal à terre de Djeno.

Par contre, Moho Phase 1bis rejoindra l’Alima, une FPU en eaux profondes déjà existante.

En tout, Technip fournira plus de 250 kilomètres de conduites, 50 kilomètres d’ombilicaux et 50 structures sous-marines. Les conduites flexibles seront fabriquées en France et les ombilicaux à Newcastle, au Royaume-Uni.

Le groupe d’ingénierie pétrolier sollicitera des sous-traitants congolais installés à Pointe-Noire, pour la fabrication de diverses structures métalliques. Les travaux devraient démarrer dès 2014.

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Related Articles

ONU – Boko Haram, la guerre est déclarée

[GARD align= »center »] Depuis l’enlèvement de centaines de filles au Nigéria par la secte terroriste Boko Haram, la mobilisation internationale n’a

« L’actualité africaine en 5 titres » du 05 juillet 2016

[GARD align= »center »] Une juge nommée en France dans l’affaire des origines du président gabonais Ali Bongo L’affaire des origines d’Ali

Sida : l’Afrique du Sud lance les antirétroviraux les moins chers du monde

L’Afrique du Sud, qui compte un record de près de six millions de séropositifs, soit 11% de la population, a

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*