Près d’un million et demi de personnes touchées par la sécheresse en Angola

[GARD align= »center »]

©DR

Plus de 1,4 million de personnes, dont plus de 750.000 enfants, sont touchés par la sécheresse qui sévit en Angola, particulièrement dans le sud du pays, selon un rapport mensuel de l’Unicef.

« Une grave sécheresse continue d’affecter sept provinces du sud de l’Angola (…) entraînant une baisse de la production de nourriture de près de 90% », note le rapport du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

« 800.000 personnes sont en situation d’insécurité alimentaire », ajoute l’Unicef, dans ce pays qui compte 25 millions d’habitants.

L’agence de l’ONU met également en garde les provinces du nord du pays, qui ont elles bénéficié de fortes pluies, contre le « risque de choléra », qui a déjà fait 18 morts en avril sur 392 cas suspects recensés.

L’Unicef estime que 20 millions de dollars sont nécessaires pour aider l’Angola à surmonter cette crise.

L’Afrique australe traversent depuis près de trois ans une sécheresse de grande ampleur, résultat des effets dévastateurs d’El Nino, un courant climatique qui bouleverse le rythme des pluies.

Si certaines régions comme le nord de l’Afrique du Sud, une partie du Mozambique et du Zimbabwe ont bénéficié de précipitations abondantes cette année, d’autres zones restent sinistrées.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Angola

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Cameroun: première attaque-suicide attribuée à Boko Haram, 11 morts

Deux femmes kamikazes ont fait subir au Cameroun sa toute première attaque-suicide: au moins 11 personnes sont mortes dimanche soir

Centrafrique: Les hommes en armes doivent se faire identifier avant 18h

Tous les hommes en armes doivent se faire identifier, a annoncé mercredi le ministre de la Communication centrafricain et porte-parole

Le syndicat des transporteurs en commun de Brazzaville menace d’augmenter le prix du transport urbain

Dans quelques jours, le prix du transport urbain risque de connaître une hausse, si l’on en croit le président du

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*