Présidentielle au Togo: Faure Gnassingbé largement devant ses concurrents

Présidentielle au Togo: Faure Gnassingbé largement devant ses concurrents
Le président sortant du Togo, Faure Gnassingbé

Le président sortant du Togo, Faure Gnassingbé

Après les résultats partiels de six commissions électorales locales (CELI) proclamés lundi, la Commission électorale nationale a avancé d’autres résultats concernant les données de cinq autres CELI ce mardi matin. Les derniers chiffres sont largement en faveur du président sortant.

Après toute une nuit d’attente pour les médias dans l’enceinte de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le président de cette institution, Issifou Taffa Tabiou a communiqué les résultats des CELI de Blitta, de l’Oti, de Tandjouaré, de Cinkassé et de Kpendjal.

Ces cinq CELI sont composées de 991 bureaux de vote. Et sur 364.482 personnes inscrites, 260.478 ont voté le 25 avril 2015. Lors des travaux à la CENI, 7979 bulletins ont été annulés; ce qui donne un suffrage exprimé de 252.322.

Au décompte, Jean-Pierre Fabre recueille 16.229 voix, Me Mouhamed Tchassona Traoré a 1823 voix, Gerry Komandéga Taama obtient 1861 voix, Aimé Gogué recueille 36.848 et Faure Gnassingbé s’en sort avec 195.156 voix.

Les résultats des six CELI donnés lundi donnent 68.957 voix pour Jean-Pierre Fabre recueille, 1.761 voix pour Tchassona Traoré, 1.657 voix pour Gerry Taama, 1.569 voix pour Aimé Gogué recueille et 133.375 voix pour Faure Gnassingbé boucle.

Le cumul des résultats des 11 CELI donnent Faure Gnassingbé en tête avec 328.531 voix. Il est suivi de Jean-Pierre Fabre avec 85.186 voix.

Selon la CENI, le taux de participation à l’élection présidentielle du 25 avril est d’environ 53% des inscrits. Un taux inférieur à celui de la présidentielle de 2010 qui s’élevait à 64,68%.

Rappelons que Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005 est en course pour un troisième mandat. Toutes ses victoires lors des scrutins de 2005 et de 2010 ont été contestées par l’opposition qui a dénoncé des fraudes massives ainsi que des bourrages d’urnes. Les mêmes accusations se font déjà jour pour cette élection.

Gnassingbé avait été porté au pouvoir par l’armée en 2005 à la mort de son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui a régné sur le Togo durant 38 ans.

Les travaux sont en cours à la CENI pour consolider les résultats des 31 autres CELI restantes.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
presidentielleTogo

[wp_ad_camp_2]

Related Articles

Grand Lac : La Belgique fait de la paix à l’Est de la RDC une question primordiale

En visite dans la Région des grands Lacs, le chef de la diplomatie de l’ancienne puissance coloniale met les bouchés

L’armée égyptienne prête à intervenir en cas de troubles

Le ministre égyptien de la Défense a averti dimanche que l’armée interviendrait si des heurts éclataient dans le pays à

Côte d’ivoire : La forêt classée du Mont Péko bientôt libérée par ses occupants étrangers

« 96% des personnes vivant illégalement dans cette forêt sont d’origine étrangère ». C’est la conclusion que vient de rentre le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*