Présidentielle au Ghana: le NPP, parti du principal opposant, revendique la victoire

[GARD align= »center »]

Nana Akufo-Addo

Présidentielle au Ghana: le NPP, parti du principal opposant, revendique la victoire|©DR

Le NPP, le principal parti de l’opposition ghanéenne, a revendiqué jeudi la victoire du scrutin présidentiel de mercredi, estimant avoir obtenu un taux 54,91 % pour son candidat Nana Akufo-Addo, une déclaration dénoncée par le Conseil national de paix (CNP).

Dans les bureaux de vote le dépouillement était en cours dans la journée de jeudi.

La proclamation de la victoire du NPP, a été faite par Peter Mac Manu, le coordinateur de campagne du parti, au cours d’une conférence de presse. Il a annoncé la victoire d’Akufo-Addo et a appelé le président sortant John Mahama à concéder la défaite.

Selon le NPP, quelque 80% des 28.000 bureaux de vote dépouillés dans le pays indique que l’opposant Akufo-Addo a obtenu 54,91% des suffrages exprimés.

M. Akufo-Addo, le candidat du NPP a recueilli 4.676.998 de voix dans les 23.000 bureaux de vote alors que le président Mahama n’a que recueilli 3.644.724 voix.

Pour sa part le NDC, parti du président sortant John Mahama a dans la nuit du mercredi, exhorté ses militants à ne pas prendre en compte les résultats proclamés par des radios et des télévisions, outre ceux que donneront la commission électorale.

Le Conseil national de paix a mis en garde ceux qui a proclamé des résultats du scrutin, rappelant que cette tâche est dévolue à la Commission électorale (CE) qui est habileté à proclamer les résultats officiels du vote.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
GhanaNPPpresidentielle

[GARD align="center"]

Related Articles

Nigéria: Goodluck Jonathan n’accordera pas un nouveau report des élections

Sambo Dasuki, le conseiller à la sécurité du président du Nigeria, Goodluck Jonathan a indiqué lundi que les élections présidentielles

Côte d’Ivoire: Les murs du RHDP se lézardent après l’appel de Bédié à Daoukro

 [GARD align= »center »] Il y a environ une semaine que le président du Parti Démocratique de la Côte d’ivoire (PDCI), Henry

Laurent Akoun, un cadre du FPI, se dit « heureux d’avoir vu » Gbagbo mais « écœuré pour l’injustice qui lui est faite »

[GARD align= »center »] Laurent Akoun, un cadre du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), s’est dit « heureux d’avoir vu » vendredi son « chef »

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*