Alerte Infos

Dadis Camara se porte candidat à la résidentielle guinéenne

Dadis Camara se porte candidat à la résidentielle guinéenne
Moussa Dadis Camara

L’ancien chef d’Etat guinéen Moussa Dadis Camara a déclaré ce 11 mai 2015 sa candidature à la prochaine élection présidentielle en Guinée.

L’ex-chef de junte de Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara a annoncé lundi à Ouagadougou où il vit en exil depuis 2010, son intention de se porter candidat à l’élection présidentielle prévue en octobre dans son pays, a constaté un journaliste de l’AFP.

J’accepte volontiers d’être candidat (à l’élection présidentielle d’octobre 2015)(…) dans notre chère patrie commune à nous tous: la Guinée, a déclaré le capitaine Moussa Dadis Camara qui a dirigé la junte en Guinée de 2008 à 2009.

Je suis guinéen avant tout et rien ne m’interdit de rentrer dans mon pays, a lancé l’ancien chef de l’Etat vêtu d’un costume gris et portant des lunettes noires, refusant toutefois de donner une date précise sur son éventuel retour.

L’ancien putschiste guinéen s’exprimait lors d’une rencontre avec des membres de la nouvelle formation politique, le Parti des forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD), venue à Ouagadougou pour lui demander d’en être le président et le candidat pour le prochain scrutin.

Je prends aujourd’hui la destinée de ce parti qui se veut national, rassembleur (…). Ce parti ne doit être ni ethnique, ni discriminatoire, a déclaré l’ex-président guinéen.

Appelant au rassemblement autour de sa nouvelle formation pour en faire un véritable parti national sans étiquette communautaire ni religieuse, le capitaine Camara a annoncé qu’il quittait les forces armées guinéennes pour éviter des conflits d’autorité.

Moussa Dadis Camara était à la tête de la junte qui a pris le pouvoir en Guinée fin 2008, à la mort du président Lansana Conté, avant d’être président de transition du 23 décembre 2008 au décembre 2009.

Il est notamment cité dans l’assassinat d’au moins 157 opposants, tués le 28 septembre 2009 par des soldats lors d’un rassemblement pacifique à Conakry, contre sa candidature à la présidentielle de l’année suivante.

M. Dadis Camara, blessé par balle en décembre 2009 par son aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, à Conakry, s’était installé pour sa convalescence au Burkina Faso où il vit depuis.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Dadis Camaraguinée

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Infrastructures et projet d’eau: La BAD décaisse 256 millions USD pour les Africains

 [GARD align= »center »] À l’issue de la première réunion du conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) tenue lundi

Tchad: La contestation anti-Déby s’étend avant la présidentielle

[GARD align= »center »] « Une grande première », « du jamais vu! ». De mémoire de Tchadiens, jamais une opération « ville morte », organisée mercredi pour

Côte d'Ivoire : le prix de l'essence super sans plomb en hausse

Le prix à la pompe du litre de l'essence super sans plomb subit une variation à la hausse de 12

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*