Le producteur de concert de JB Mpiana agressé à Paris: Le récit.

Le producteur de concert de JB Mpiana agressé à Paris: Le récit.
Alain claude JB Mpiana

Alain claude, producteur de JB Mpiana

Les évènements violents du jeudi 6 novembre dans le quartier Château rouge à Paris au tour du concert de l’artiste musicien congolais JB Mpiana présage l’ambiance électrique du 21 décembre 2013, date prévu pour le concert.

En effet, hier à Château Rouge, le producteur de l’événement est passé dans ce quartier populaire qui regroupe plusieurs congolais pour coller des affiches du concert. Mais cette campagne n’avait pas pris en compte la vigilance et la détermination des certains congolais « combattants » qui tenaient ce même jeudi non loin de là une réunion contre cette évènement.

Selon plusieurs sources oculaires, un combattant aurait giflé à plusieurs reprises le producteur et d’autres se ruent sur le garde du corps de ce dernier, qui a réussi à s’arracher de la colère des combattants et fuir vers la police qui tombait bien pour le coup.

Le producteur ne pouvant accepter de laisser cette agression sans une réponse forte est revenu quelques minutes plus tard avec une dizaine d’amis pour venger cet affront. C’est ainsi qu’ils vont se diriger vers un salon de coiffure d’où serait sorti le combattant qui avait porté les coups  contre le producteur et tabasser la première personne qui ressemblait à un « combattant ».

Selon, les témoignages recueillis, l’homme tabassé n’est pas un combattant mais un fidèle client du salon en question. La victime aurait le nez et le bras casé.

En direct dans l’émission The RM Show de la voix de l’américain peu de temps après son altercation par les combattants, le producteur a reconnu avoir était légèrement bousculé mais pas tabasser. Au lendemain de cette confrontation, peu on osé diffuser les images filmés par les nombreux smartphones qui avaient assisté à la bagarre. La peur des poursuites judiciaires y serait pour beaucoup.

Le site EDTV a publié une vidéo amateur montrant dans une rue parisienne sombre, des mouvements des plusieurs personnes. On y entant des bruits des coups, d’objets tombés mais surtout des échanges de mots et insultes pour finir par l’arrivée de la police.

Roger Musandji
Oeildafrique.com

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
combattantsConcertJb mpianaparisZenith

Related Articles

Paris se met à l’heure des modèles pluriethniques

 [GARD align= »center »] La diversité, concept contesté par les uns et cultivé par les autres,  est à la mode en France.

Lonsi Koko: En attendant la tenue du dialogue national en RDC, continuons à nous y préparer sérieusement

Initiée par le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, la tenue du dialogue national républicain et inclusif peine à se

RDC: opération: « Kitunga ya ba mamans » en soutient aux femmes violées

L’actualité concernant la région des Grands Lacs se résume depuis une décennie à une guerre sans merci entre des groupes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*