Quand le marketing prend en charge le ramadan

Quand le marketing prend en charge le ramadan

Alors que la communauté musulmane en France est très importante, les grandes enseignes de l’agroalimentaire se sont lancées dans le marketing ramdanesque. Mais le succès n’est pas toujours au rendez-vous pour ces opérations parfois maladroites.

Conscients du succès du marché des produits halals et orientaux, les grands groupes de l’agroalimentaire lancent des campagnes publicitaires en l’honneur du ramadan, période durant laquelle les musulmans consomment beaucoup. « Il y a une sorte de banalisation du ramadan », déclare Franck Fregosi, chercheur au CNRS et spécialiste de l’islam en France.

En effet, des rayons dans les grands magasins sont consacrés au ramadan, et des campagnes publicitaires accompagnent le mouvement. Cependant, les stratégies marketing ne sont pas toujours de bonne augure. Certains ne parlent pas de produits du ramadan, mais de produits orientaux, ou des mille et une nuits, et d’autres disent simplement « ramadan moubarak ». Des opérations marketing qui n’évoluent pas depuis des années et qui sont mal adaptées à la clientèle musulmane. Seule la marque de charcuterie et de plats halal Isla Délice a déjà gagné en 2010 le prix de la campagne la plus innovante selon l’Observatoire de l’innovation publicitaire.

Lire la suite sur : Africopen


Tags assigned to this article:
2011aidbusinesscommercefeteislammarketingramadan

Related Articles

Mazda Demio, l'Afrique attendra 2012

Le 20 octobre dernier le PDG de Mazda, Takashi Yamanouchi avait fait sensation en présentant à Tokyo sa nouvelle citadine

Classement des blogs de la catégorie Marketing par Wikio

Comme chaque mois Wikio publie son classement des blogs de la catégorie Marketing. Voici en avant-première les 20 premiers de

L’histoire des logos célèbres

Eléments clés de l’identification des marques, les logos ont souvent une origine surprenante, parfois un sens caché, et presque toujours

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*