Quelle réaction Kampala réserve à la désorganisation du M23?

Quelle réaction Kampala réserve à la désorganisation du M23?

Ces derniers jours, nous avons assistés aux différents scenarios et contradictions au sein du M23, d’une part la destitution de Jean-Marie Runiga, d’autres part l’auto-proclamation du général Makenga et le remodelement de son équipe, pire encore, la chasse a l’homme entre ces deux parties devient intenses et des pertes de vies humaines sont enregistrés.

 

Mais face a cette situation, un élément nouveau apparait a savoir la prise de la ville de Rutshuru par les éléments FDLR, selon certaines sources sur place, les deux armées opposées du M23 auraient pris fuite en cascade et se trouveraient a kibumba, Runyonyi, Mbuzi et Bunagana, ce qui fait qu’au vu des choses, ils n’occupent même pas ¼ des territoires qu’ils occupaient.

 

Pendant ces temps, a Kampala, après la destitution du président du m23 Jean-Marie Runiga par le chef militaire du mouvement le général Sultani Makenga et la réaction musclée du colonel Séraphin Mirindi dénonçant la décision de Sultani Makenga qui a créé une division dans le m23, les délégués du gouvernement au dialogue réagissent. Le sénateur Thekys Mulaila et le député Christian Badibangi pensent que le président Yoweri Museveni, hôte du dialogue entre le gouvernement congolais et les rebelles divisés doit prendre une mesure afin que le pouvoir de Kinshasa sache avec qui il va continuer de dialoguer.

 

Le sénateur MULAILA précise: « Nous sommes prêts à continuer ce dialogue jusqu’à sa conclusion. Il serait mieux que le President Yoweri Museveni qui est parmi les responsables de ce processus trouve un moyen de faire continuer ce dialogue. Les populations de la région et du monde sont témoins maintenant que ceux qui disent avoir pris les armes pour défendre les accords du 23 Mars 2009 poursuivaient plutôt des intérêts personnels. »

 

CHRISTIAN BADIBANGI ajoute en disant: « Les rebelles se sont dévoilés. Nous ne pouvons pas accepter, nous qui défendons les valeurs démocratiques de notre pays, attendre que les terroristes s’organisent. Nous demandons au Président Yoweri Museveni de les réordonner afin que nous sachions qui est notre vrai répondant. Les rebelles doivent déposer les armes et revenir a la table du dialogue. Les plus récupérables jusqu’au grade de lieutenant seront intégrés. Qu’ils vident les prétextes de la guerre et que l’on exécute le peu qui a été adopté ici. Nous n’avons pas besoin de savoir comment ils sont organisés dans leur hiérarchie. »

 

Par Mwanza Kasongo
Envoyé spécial à Goma/ ODA


Tags assigned to this article:
M23RDC

Related Articles

RDC: six militants de la Lucha graciés par le président Joseph Kabila

[GARD align= »center »] Six militants du mouvement des jeunes indignés opposés à toute prolongation du mandat du président congolais Joseph Kabila,

RDC: trois morts et des milliers de sans-abri dans des incendies à l’est

Des incendies ont fait trois morts et des milliers de sans-abri ces derniers jours dans deux provinces de l’est de

Kenya: le président Kenyatta en route pour la CPI à La Haye

[GARD align= »center »] Le président kényan Uhuru Kenyatta était en route mardi pour La Haye, pour une comparution inédite le lendemain

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*