RD Congo : la Chine va lancer un satellite de communications pour le pays

RD Congo : la Chine va lancer un satellite de communications pour le pays

RD Congo : la Chine va lancer un satellite de communications pour le pays

La République populaire de Chine, à travers la société d’Etat China Aerospace & Technology Corporation (CASC) a signé un contrat commercial avec la République démocratique du Congo, représentée par le Réseau national des télécommunications par satellite (Renatelsat). Le partenariat conclut le 17 novembre 2012 porte sur le lancement par le CASC d’un satellite de communications en orbite. China Telecom collaborera au projet pour sa bonne réalisation.

Baptisé CongoSat-01, l’appareil s’envolera depuis le Centre de lancement de satellites de Xichang dans la province du Sichuan. Cela sera fait dans les trois ans suivant l’entrée en vigueur du contrat. Le satellite devra couvrir la République démocratique du Congo, toute l’Afrique australe et centrale.

Après le Nigéria en décembre 2004, la République démocratique du Congo est le deuxième pays africain à signer un contrat de livraison de satellite avec la Chine, qui a déjà lancé 35 satellites commerciaux pour des clients étrangers.

(Agence Ecofin)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
CascChineCongoSatRDCongoRenatelsat

Related Articles

Way-C : tablette made in Africa

Qui a dit que l’Afrique ne pouvait pas proposer une alternative technologique ? Avec sa marque VMK, le congolais Verone

Tics : Jean Patrick Ehouman, le traqueur des cybercriminels en Côte d’Ivoire

Des jeunes loups, leaders de la communauté web comme, Jean Patrick Ehouman ont décidé de lutter contre le phénomène de

RMC, la tablette « made in Morocco »

Mohammed Chakib Rifi, patron de DataPlus, a pris le marché de vitessse en lançant des tablettes numériques avant le smartphone.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*