RD Congo: Vers une modification de la constitution

RD Congo:  Vers une modification de la constitution

 [GARD align= »center »]

Le Président de la RDC Joseph Kabila

Le Président de la RDC Joseph Kabila

Au moment où les évêques membres de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) ont réaffirmé leur opposition à la modification de l’article 220 de la constitution, le ministre congolais de la Communication vient d’évoquer la possibilité d’un referendum en vue de changer certains articles de la Constitution. Cette modification permettrait à Joseph Kabila de briguer un troisième mandat. Ce que l’actuelle constitutionnelle ne l’autorise pas.

«Au moins on n’a pas contesté aux Ecossais et à ceux qui vivent en Ecosse le droit de se prononcer, pourquoi on veut contester au Congolais le droit de se prononcer? ». Cette déclaration est du ministre congolais de la Communication Lambert Mende. Ce dernier qui s’est s’exprimé jeudi devant la presse, a évoqué la possibilité d’un referendum en vue de changer certains articles de la Constitution.

Lambert Mende affirme que l’idée d’un référendum vient de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Cet éventuellement changement de la Constitution ne concernerait que certains articles dont le plus significatif est l’article 197 qui concerne le mode de scrutin des élections provinciales. Mende n’exclut pas également un référendum sur l’article 220, au centre des polémiques, qui limite à deux le nombre de mandats du chef de l’Etat.

Le ministre a notamment répondu aux critiques formulées par la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Les évêques du Congo ont appelé le gouvernement à ne pas modifier la Constitution pour augmenter le nombre de mandats permis au chef de l’Etat.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
CencoRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Enquête ouverte après la plainte de la Centrafrique contre Bozizé

[GARD align= »center »] Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire à Paris après une plainte de la Centrafrique qui

RDC: la police empêche une manifestation d’opposants

La police congolaise a empêché sans violence, samedi à Kinshasa, une manifestation interdite qui était organisée par une partie de

RDC : La Majorité Présidentielle et son meeting

[GARD align= »center »] Elle l’avait annoncé. Elle le fait. La Majorité Présidentielle tient ce vendredi 29 juillet son meeting politique au

4c ommentaires

Espace commentaire
  1. Alexandre Rudika
    Alexandre Rudika 22 septembre, 2014, 12:49

    IL FAUT COMBATTRE L’INSTAURATION DE L’ETAT CATHOLIQUE EN RDC D’AUTANT PLUS SA CONSTITUTION LA CONSACRE UN ETAT LAIC

    Répondre à ce commentaire
  2. kiar
    kiar 11 novembre, 2014, 18:59

    Ce ministre est il incompetent pour diriger le pays apres kabila? Ils st tous ecervelles.

    Répondre à ce commentaire
    • KAJ
      KAJ 12 novembre, 2014, 19:13

      POURQUOI COMPARER ECOSSE ET RDC QD ON SAIT QUE LES AUTEURS DES ELECTIONS CHAOTIQUES DE 2006 ET 2011 SONT IMMUNISES ET PROMUS,EN ECOSSE LES URNES REFLETENT TJR LA VOLONTE POPULAIRE.DS CE PAYS LE VAINQUEUR NE PEUT JAMAIS ETRE MALMENE COMME TSHISEKEDI ET BEMBA. .ON VA CHANGER LA CONSTITUTION PAR CE QUE KABILA MANQUE UN DAUPHIN
      COMPETANT DS LA MP???

      Répondre à ce commentaire
  3. Mas
    Mas 12 novembre, 2014, 20:21

    Il mourra frais ce Mende. Ce pays n’a que lui et JOSEPH KABILA?

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*