RDC : 2.030 cas de violences sexuelles rapportés pendant les dix derniers mois en Ituri

RDC : 2.030 cas de violences sexuelles rapportés pendant les dix derniers mois en Ituri

Un total de 2.030 cas de violences sexuelles ont été rapportés dans le district de l’Ituri, dans la province Orientale, entre mars 2012 et janvier 2013, selon une note d’information de l’Association pour la Protection de l’Enfance au Congo (APEC), remise à la presse mercredi.

 

Ces violences ont notifiées dans les territoires de Djugu et de Mambasa. « Une moyenne d’environ 200 cas par mois ont été enregistrés », indique le document, ajoutant que 75% des cas proviennent de la seule région de Mambasa où le personnel des rares structures de santé n’est pas formé pour la gestion et la prise en charge des cas de violences sexuelles ».

 

Selon la même source, le programme d’assistance de l’APEC s’achève en mars prochain. Un appel a été lancé aux bailleurs de fonds pour permettre la poursuite de la prise en charge des cas.

 

Au cours de la période susmentionnée, l’APEC a apporté une assistance multisectorielle à quelques 2.000 personnes en Ituri, grâce à un financement du programme de stabilisation de l’est du Congo (STAREC) et de l’UNICEF, précise le document.

 

(Xinhua)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
RDCViolences sexuelles

Related Articles

Tchad: Les syndicats de la compagnie pétrolière chinoise CNPCIC dénonce des licenciements abusifs

[GARD align= »center »] Sanctionnée il y a quelques semaines par le gouvernement tchadien non-respect des règles environnementales, la compagnie pétrolière chinoise

Congo: les travailleurs congolais pour une amélioration de leurs conditions de vie

La confédération syndicale congolaise(CSC) a appelé le gouvernement congolais à faire preuve de réalisme et à satisfaire les revendications des

Nigeria: Le président Buhari « va bien », selon un communiqué officiel

[GARD align= »center »] Le président nigérian Muhammadu Buhari a déclaré qu’il allait bien à une délégation du ministère de l’Information qui

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*