RDC: Plus de 800 migrants déclarés persona non grata à Brazzaville

RDC: Plus de 800 migrants déclarés persona non grata à Brazzaville

[GARD align= »center »]

Raymond Tshibanda, le ministre des Affaires Etrangères de la RDC et Sassou N'Guesso, le président du Congo-Brazzaville

Raymond Tshibanda, le ministre des Affaires Etrangères de la RDC et Sassou N’Guesso, le président du Congo-Brazzaville à Bruxelles

Le Congo Brazzaville vient d’expulser plus de 800 ressortissants de la  République Démocratique du Congo (RDC). Ils ont été déclarés persona non  grata par les autorités de Brazzaville.

La décision d’expulser plus de 800 ressortissants de la République démocratique du Congo n’a pas plu les autorités congolaises de Kinshasa. Ces dernières ont exprimé leur mécontentement. Mardi, l’ambassadeur du Congo-Brazzaville a été convoqué par le gouvernement de Kinshasa pour des explications.  Kinshasa cherche à comprendre la raison qui peut sous-tendre les nouvelles expulsions des ressortissants de la RDC. Près de 800 personnes sont arrivées à Kinshasa depuis le week-end et certaines sont dans un piteux état. D’autres portent des sévices corporels. Parmi eux, il y a des personnes qui ont marché pieds nus.

Quelques ressortissants congolais expliquent qu’ils ont été tout simplement sortis de leur domicile de manière brutale par les forces de l’ordre, avant d’être parqués au commissariat central de Brazzaville.

Si les autorités de Kinshasa admettent que l’expulsion est une décision souveraine, elles ne comprennent pas le fait de n’avoir pas été informées par le gouvernement de Brazzaville de sa décision. Face à cette surprise, le gouvernement congolais de Kinshasa est confronté à une sérieuse difficulté dans l’organisation de l’accueil des personnes expulsées.

[GARD align= »center »]

On annonce qu’une délégation gouvernementale de la RDC se rend mercredi à Brazzaville pour comprendre ce qui explique l’expulsion de cette décision.

© Oeildafrique.com

 

 


Tags assigned to this article:
Congo-BrazzavilleRDC

Related Articles

Centrafrique : Denis Sassou Nguesso appelle l’OIF à s’activer pour un retour de la paix

[GARD align= »center »] L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) doit interpeller la communauté internationale pour qu’elle vienne aider financièrement et en

Congo: Sassou N’guesso laisse au peuple le choix de changer ou non la Constitution

[GARD align= »center »] Le président congolais, Denis Sassou Nguesso soutient qu’il appartient au peuple congolais de décider du changement ou non

Brazzaville et Kinshasa : Si proches et si distantes désormais avec l’exigence des passeports et visas pour les déplacements

[GARD align= »center »] Désormais pour se rendre au Congo Brazzaville, les ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC) devront disposer

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*