RDC: Bunagana, le dernier bastion du M23 repris par les FARDC

RDC: Bunagana, le dernier bastion du M23 repris par les FARDC

 

Des soldats des FARDC en pleine traque d'une position des rebelles du M23 au Nord-Kivu, le 24 mai 2012. AFP /PHIL MOORE

Des soldats des FARDC en pleine traque d’une position des rebelles du M23 au Nord-Kivu, le 24 mai 2012.
AFP /PHIL MOORE

Les FARDC vient de prendre la ville de Bunagana au nord de la Ville de Goma. Le dernier bastion du groupe rebelle M23 n’est plus sous occupation des rebelles qui ont fuit le champs de bataille.

Les FARDC avec l’aide des militaires de l’ONU (Monusco) avaient déclenché une offensive pour mettre fin à l’existence des groupes armées dans cette région du Congo.

Après la chute de Kiwanja, Rutshuru et Rumangabo, l’armée congolaise par la voix de son chef d’Etat Major, le général Olenga avait déclaré être décidé cette fois à montrer la force de l’armée de son pays et protéger les populations.


 Lire aussi: Une base militaire américaine en RDC pour 2014 ?


 Localisés dans les environs de la frontière ougandaise, les rebelles ont réussi à sortir du Congo. L’armée congolaise parle d’une fuite qui aurait conduit les principaux responsables du M23 à trouver refuge au Rwanda voisin.

Où est passé le député et président du RCDN, Roger Lumbala devenu depuis négociateur pour le compte du M23 à la table des négociations à Kampala? C’est la grande interrogation.

Roger Musandji
Oeildafrique.com

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
congofardcguerreM23Monuscorebelles

Related Articles

Burkina Faso: Le dernier message de Blaise Compaoré à son peuple

  [GARD align= »center »] Après le départ du président démissionnaire, Blaise Compaoré, son compte Twitter a publier plusieurs messages de 140 caractères

CAN 2013: La Côte d’Ivoire au tapis, le Nigeria au paradis

Et un nouveau coup de tonnerre dans cette CAN-2013, avec la sortie du grand favori dès les quarts de finale:

Nord Kivu: Pacte pour la paix ou alliance contre les tutsi ?

Un pacte de non-agression mutuelle a été signé, mardi 5 février 2013, entre plusieurs groupes armés opérant dans le territoire

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*