RDC : Cette fois, plus aucun doute, l’abbé Malu Malu est décédé

[GARD align= »center »]

L'Abbé Apollinaire Malu-Malu en janvier 2013. / ISAAC KASAMANI/AFP

L’Abbé Apollinaire Malu-Malu en janvier 2013. / ISAAC KASAMANI/AFP

C’est officiel. L’abbé Appolinaire Malu Malu est décédé à Dallas aux Etats-Unis où il suivait des soins. La nouvelle a été enfin confirmée par l’église catholique  à travers l’évêque de son diocèse d’origine.

L’ancien président de la Cei puis de la Ceni a tiré sa révérence dans la nuit du jeudi 30 juin emporté par une tumeur au cerveau contre laquelle il luttait depuis plusieurs mois.

Cette fois, aucune raison de douter de cette nouvelle de sa disparition d’autant plus qu’elle a été confirmée par ceux qui étaient habilités à l’annoncer. D’abord, l’évêque de Butembo-Beni, son diocèse d’origine, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech. L’homme qui a longtemps entretenu le mystère autour de sa mort ou pas l’a finalement confirmé.

« Nous avons la profondeur douleur de vous annoncer le décès de Monsieur l’Abbé Appolinaire MOHULUNGU MALU MALU cette nuit à Dallas aux Etats-Unis d’Amérique.» a-t-il dit dans un communiqué publié ce vendredi 1er Juillet. Voilà qui lève toute équivoque car selon le droit canon, seul son supérieur hiérarchique était habilité à l’annoncer. Ce qui a été fait.

Dans la foulée, c’est sa famille qui a confirmé la nouvelle. «L’abbé était tombé malade. Il a vraiment enduré. A ce jour, le seigneur a décidé autrement, contrairement à tout ce que nous avons toujours eu comme prière. Il est vrai que le seigneur l’a rappelé auprès de lui. » A déclaré son frère, Emmanuel Tavulya.

Des hommages à un grand homme

A la suite de l’annonce de la disparition de l’Abbé Malu Malu, les réactions n’ont pas tardé à tomber.

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende a salué la mémoire d’« un homme d’honneur et de valeur », un « homme de conviction ».

« Il est resté droit dans ses principes de prêtre catholique dans le service que la nation lui a demandé de rendre en 2006 puis après les élections de 2011 lorsqu’il a été rappelé à la tête de la CENI, avant de quitter parce que malade » a renchéri le Ministre de la Communication et médias avant de le présenter comme : « un exemple pour toute la classe intellectuelle du pays et rappeler : « il a fait face à toutes les railleries dont il a été l’objet de la part de certains membres de la classe politique congolaise habituée à railler la vertu. »

Réaction également au sein de l’opposition. Justin Bitakwira, s’est dit affecté par la disparition d’un homme qui a joué un rôle clé dans le processus démocratique en RDC.

Décédé à l’âgé de 55 ans, l’abbé Malu Malu était président de la Cei puis de l’actuelle Ceni avant de démissionner. On lui doit notamment l’organisation des premières élections démocratiques en RDC.

Longtemps malade, il avait été annoncé initialement pour mort le 1er juin dernier avant que la nouvelle ne soit démentie. Très recemment, une forte délégation qui s’était rendu à son chevet avait parler d’une mort cérébrale.

Freddy Mulumba
Kinshasa – © OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

Freddy Mulumba

Freddy Mulumba

Journaliste basé à Kinshasa, République Démocratique du Congo


Tags assigned to this article:
Malu MaluRDC

[fbcomments]

Related Articles

RDC: après les massacres, Beni commence à se méfier des autorités

[GARD align= »center »] Les habitants de Beni, dans l’Est de la République démocratique du Congo, commencent à se défier des autorités

De deux choses l’une: soit le Congo est indépendant ou c’est une colonie

[GARD align= »center »] Je constate, ahuri, que les Congolais sont friands des nouvelles venant de l’Occident. Ils annoncent urbi et orbi

RDC FOOTBALL: DRAME À KANANGA

La rencontre de la 7ème journée de D1 entre l’US Tshinkunku et Sanga Balende (0-0) s’est conclue par une flambée

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*