RDC: coupure des réseaux sociaux avant la fin du mandat de Kabila

[GARD align= »center »]

Le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila

Le Président de la RDC, Joseph Kabila

Les autorités de Kinshasa ont ordonné jeudi un filtrage ou une coupure des réseaux sociaux en République démocratique du Congo à partir de dimanche, moins de 48 heures avant la fin du mandat du président Joseph Kabila.

Trois fournisseurs d’accès ont indiqué à l’AFP avoir reçu une notification formelle de l’Autorité de régulation des postes et des télécommunications (ARPTC) les enjoignant de restreindre l’accès aux réseaux sociaux « à dater du 18 décembre 2016 à partir de 23h59 ».

La lettre de l’ARPTC demande, sans plus d’explication, le « blocage momentané de tous les échanges d’images, des vidéos et de la voix via réseaux » et cite une liste « non exhaustive » de ces réseaux parmi lesquels les plus célèbres : Facebook, Whatsapp, Twitter, Skype, Google+…

lettre réseaux sociaux coupure rdc

« Dans la mesure où le blocage partiel ne sera pas possible, il vous est demandé dès lors de bloquer tout accès intégral aux dits réseaux sociaux », ajoute la note.

Amnesty International a dénoncé une « tentative flagrante de maintenir les Congolais dans l’obscurité à un moment critique ». Cette décision « doit être cassée immédiatement », écrit l’organisation de défense des droits de l’homme dans un communiqué.

Selon quatre opérateurs, les fournisseurs d’accès à internet s’étaient vu présenter oralement les demandes du gouvernement mardi lors d’une réunion avec l’ARPTC et avaient demandé une notification formelle, écrite, de cet ordre.

Lors de cette réunion, les autorités avaient invoqué des raisons de sûreté nationale. Il n’en est pas fait mention dans la lettre.

Néanmoins, « nous allons nous conformer à ce qui nous est demandé », a déclaré un dirigeant du secteur sous couvert d’anonymat, car « cela fait partie de nos obligations » légales et contractuelles.

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
joseph kabilamandatRDCReéseaux Sociaux

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Le porte-parole de Gbagbo libéré sous caution au Ghana

Un tribunal d’Accra a annoncé avoir accordé mardi la liberté sous caution au porte-parole de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo,

Kenya: le président Kenyatta tend la main à l’opposition

[GARD align= »center »] Le président kényan Uhuru Kenyatta a été élu vendredi pour un second mandat de cinq ans, une annonce

Burkina : le président doit être remis en fonction

Les putschistes burkinabè ont signé mardi soir un accord prévoyant un retour dans leur caserne et accepté le retour du

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*