RDC : Décès de l’ancien Vice Président Arthur Zahidi Ngoma

[GARD align= »center »]

Le vice-président de la RDC, Arthur Zahidi Ngoma. | © LIONEL HEALING / AFP

Le vice-président de la RDC, Arthur Zahidi Ngoma. | © LIONEL HEALING / AFP

C’est une nouvelle qui est tombée ce mercredi 5 octobre après-midi. Arthur Zahidi Ngoma n’est plus. L’ancien Vice Président de la République a tiré sa révérence à Paris de suite d’une maladie à l’age de 69 ans.

Il avait pourtant été évacué via un avion médicalisé privé pour suivre ses soins. Hélas, il est décédé.

Lambert Mende : « C’est une perte énorme pour la République »

Aussitôt après sa mort, le Gouvernement congolais a directement réagit. « Nous sommes vraiment attristés par cette perte d’une personnalité qui a œuvré pour le bien de la RDC et qui compte beaucoup d’amis dans notre pays. C’est une perte pour la république. C’était un homme de culture, un homme politique qui a joué un rôle important dans l’histoire politique de notre pays. » A déclaré Lambert Mende, Ministre de la Communication et Médias, Porte-Parole du Gouvernement congolais.

Une riche carrière politique.

Né en 1947 à Kalima dans la province du Maniema, ZAHIDI NGOMA a débuté sa carrière politique alors jeune étudiant à l’ancien LOVANIUM où il combattit le régime de Mobutu. En 1969, il a prit part à l’organisation des manifestations estudiantines, réprimées par le régime, où environ 180 étudiants furent tués.

Après avoir disparu de la sphère politique congolaise, il refait surface en 1998 cette fois dans la rébellion initiée par le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) qui combattait le régime de Laurent Désiré Kabila.  

Au sommet de l’Etat

En 1999, à l’occasion des travaux du dialogue intercongolais organisé dans la ville sud africaine de Sun City, il y participe à la tête d’une plate forme, l’Union des Congolais pour la Paix.  A l’issue de ce forum, alors que se répartissent les postes au terme d’un accord conclu, il parvient à arracher le poste d’un des 4 vices président de la République crée dans la fameuse formule 1+4. Il aura en charge le secteur Socio Culturel. D’aucuns parleront d’une opportunité qu’il avait saisit suite au désistement d’Etienne Tshisekedi.

En 2006, lors des premières élections démocratiques en République Démocratique du Congo, il est candidat malheureux à la Présidentielle à la tête de son parti Forces du Futur. Devenu Sénateur de surcroit, l’homme disparait à nouveau du paysage politique congolais, se faisant de plus en plus rare avant de finalement resurgir lors du dialogue national en cours en qualité de délégué aux travaux.  Zahidi Ngoma était détenteur d’une Licence en Droit de la Faculté de droit et des sciences économiques de l’Université d’Orléans en France et d’un Doctorat d’État en Den plus d’être chercheur en Droit International Public, Droit International Économique, ou encore Droit Financier, Monétaire International.

Freddy Mulumba

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

Freddy Mulumba

Freddy Mulumba

Journaliste basé à Kinshasa, République Démocratique du Congo


Tags assigned to this article:
Arthur Zahidi NgomaRDC

[fbcomments]

Related Articles

Aubin Minaku confirme le départ de Kabila en 2016

Le président de l’assemblée nationale de la République Démocratique du Congo (RDC), Aubin Minaku était ce vendredi l’invité de Radio

RDC: la situation dans le Masisi s’aggrave tous les jours

Les conflits ethniques s’étendent dans la région du Masisi à l’ouest de Goma dans la République démocratique du Congo, délaissée

Libreville: Ouverture de la 2ème édition du New York Forum Africa

A l’initiative de Richard Attias et du président gabonais Ali Bongo Ondimba, la deuxième édition du New York Forum Africa

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*