RDC: défection des militaires des FARDC, Leila Zirougoui exige des sanctions

RDC: défection des militaires des FARDC, Leila Zirougoui exige des sanctions

A gauche, la représentante spéciale adjointe du secrétaire générale des Nations unies en RDC, Leila Zerrougui (Photo/Mark Garten)

La représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies en RDC, Leila Zérouigoui a invité, vendredi 6 avril, le gouvernement à prendre des sanctions contre les militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) qui ont tenté de faire défection dans les territoires d’Uvira et de Fizi (Sud-Kivu).

C’était au cours d’un point qu’elle a tenu dans la capitale provinciale du Sud-Kivu.

«Des autorités militaires appliquent des instructions très fermes pour justement ne pas permettre la perpétuation de ce jeu dangereux pour la stabilité des institutions », a déclaré Leila Zérougoui.

Selon les propos de la représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies en RDC, il est temps pour l’Etat congolais de dire «ça suffit » aux fauteurs de troubles et autres militaires à problèmes.

Leila Zerougoui accuse ces militaires « désobéissants » d’avoir arrêté le procureur à Baraka, d’avoir ouvert les cellules de la prison pour sortir les prisonniers qui ont commis des crimes graves.

Elle estime qu’il faut traquer des militaires à problème pour qu’ils répondent de leurs actes.

«Ils ne doivent pas revenir négocier à rentrer dans l’armée et ensuite exiger des grades», s’est-elle opposée.

Radiookapi

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.



Related Articles

Le président Kabila annonce l’ouverture « imminente » d’un dialogue national

Le président congolais a annoncé aux ambassadeurs accrédités à Kinshasa l’ouverture « imminente » d’un dialogue national en vue « d’élections apaisées » en

« L’actualité africaine en 5 titres » du 16 juillet 2016

[GARD align= »center »] Le Maroc veut réintégrer l’UA Le Maroc a récemment envoyé un émissaire au président kényan, dans le cadre

Mali: plus de 5.000 soldats africains déployés actuellement, selon Paris

Plus de 5.000 soldats des forces africaines sont déployés sur le sol malien, alors que l’opération Serval menée par les

1 commentaire

Espace commentaire
  1. samba tantu
    samba tantu 9 avril, 2012, 13:12

    Vraiment trop c trop les congolais en ont vraiment assez de cette parodie d’armée et de ses soi disants militaires qui sont en vrai de veritbles ennemies de notre nation ! la monuc doit s’en aller,bosco et la clique de faux généraux doivent etre mis au pas si kabila en est inapable qu’il s’en aille avec ses amis à kigali.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*