RDC: des hélicoptères de l’ONU frappent pour la première fois les rebelles ougandais

RDC: des hélicoptères de l’ONU frappent pour la première fois les rebelles ougandais

[GARD align= »center »]

Un hélicoptère de la Monuco (archives)

Un hélicoptère de la Monuco (archives)

Des hélicoptères de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco) ont frappé pour la première fois des positions des rebelles ougandais de l’ADF-Nalu, actifs dans l’est du pays, a annoncé samedi soir la Monusco.

Ce samedi 1er mars 2014 à 14h55 (heure locale, 12h55 GMT) deux hélicoptères d’attaque de la Monusco ont tiré sur la base ADF de Saha Sitisa dans la région de Mbau, au nord-est de Beni, dans la province riche et instable du Nord-Kivu, a annoncé la Monusco dans un communiqué.

Cette opération d’une grande précision nous permet de réaliser un objectif clair: mettre fin aux attaques récurrentes des ADF contre les populations civiles, a expliqué le chef de la Monusco, Martin Kobler, cité dans le communiqué.

L’armée congolaise avait lancé le 16 janvier une opération contre les rebelles de l’Alliance des forces démocratiques-Armée nationale pour la libération de l’Ouganda (ADF-Nalu). Elle avait affirmé mi-février lui avoir infligé de lourdes pertes et avoir récupéré d’importants bastions.

Jusqu’à récemment, la Monusco apportait un soutien logistique (évacuation de blessés) et en renseignement, avant d’accroître progressivement sa présence et sa pression militaire sur le terrain, notamment au travers de sa brigade d’intervention chargée de combattre les dizaines de groupes armés de l’Est.

J’exhorte les derniers combattants de l’ADF à déposer les armes immédiatement et à se rendre dans les camps de la Monusco, a demandé M. Kobler.

Aujourd’hui uniquement composée d’islamistes, l’ADF-Nalu est dirigée depuis 2007 par Jamil Mukulu, un chrétien converti à l’islam. Les Etats-Unis ont placé la rébellion ougandaise sur leur liste d’organisations terroristes dès 2001, et Jamil Mukulu est visé par des sanctions de l’ONU depuis 2011 et de l’Union européenne depuis 2012.

L’ADF-Nalu est présente depuis 1995 dans la région des montagnes du Rwenzori. Ces derniers mois, elle a été accusée par l’armée, la Monusco et la société civile (associations, ONG, syndicats…) d’attaques meurtrières, dont l’une, en juillet, a poussé des dizaines de milliers de Congolais à fuir en Ouganda voisin.

[GARD align= »center »]

L’ADF-Nalu est bien organisée. Rompue aux enlèvements, elle endoctrine ses prisonniers et se livre à des activités commerciales illégales (bois, or…) avec le concours forcé ou volontaire de civils et de militaires.

Avec l’AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
ADF-NaluonuRDC

Related Articles

Congo: une partie des locaux de la présidence touchée par un incendie

Un incendie s’est déclaré lundi en fin d’après-midi à Brazzaville, dans les bureaux du directeur administratif et des ressources humaines

Gabon : Guy Nzouba-Ndama annonce sa candidature à la présidentielle

[GARD align= »center »] Le président démissionnaire de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, a annoncé mardi à Libreville sa candidature solennelle à

Congo: André Okombi Salissa vise la présidence pour “congoliser” les postes au profit des jeunes

[GARD align= »center »] André Okombi Salissa est un frondeur du parti au pouvoir PCT. Il a rompu avec le président Sassou-Nguesso

1 commentaire

Espace commentaire
  1. didi
    didi 2 mars, 2014, 04:22

    BA MAMANS NA BINO ! ONU DE VOS SALES MAMANS DEBARASSER NOUS DES ARMES!!!!!

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*