RDC : Dialogue, après l’ouverture, Sassou Nguesso ce vendredi à Kinshasa

[GARD align= »center »]

Les présidents Denis Sassou N'Guesso et Joseph Kabila à Kinshasa

Les présidents Denis Sassou N’Guesso et Joseph Kabila à Kinshasa

Au lendemain du lancement officiel du dialogue national au cours d’une cérémonie solennelle organisée jeudi 1er septembre à Kinshasa, le Président congolais Denis Sassou Nguesso a fait le déplacement de Kinshasa ce vendredi. Une visite aux allures de médiation.

On reconnait les vrais amis dans des situations difficiles. Voilà ce qu’il faut peut-être comprendre de l’arrivée ce vendredi à Kinshasa du président de la République du Congo, Denis Sassou. Réputé très proche et attentionné à tout ce qui se passe en RDC, Sassou a à maintes reprises démontré sa volonté et sa disponibilité à aider sa voisine de l’autre rive du fleuve Congo à chaque fois qu’il le faut. Ce n’est pas le dialogue qui fera exception.

Ce forum national qui vient d’être lancé connait d’intenses turbulences. Que sont notamment le boycott pur et simple du dialogue par une importante partie de l’opposition regroupée au sein de la plate-forme dit le Rassemblement évoquant des préalables non remplis ou encore plus récemment le volte-face de l’autre partie de l’opposition dite républicaine qui fait marche en arrière après avoir promis et participé à l’ouverture du dialogue.

Que vient faire Sassou ?

Voilà une question qui vaut tout son pesant d’or au regard de la tournure des événements.

Même si officiellement, il a été question de parler du sujet de la coopération avec le président Joseph Kabila, il est tout de même inévitable pour Denis Sassou Nguesso de s’intéresser à d’autres sujets principalement celle de la situation politique actuelle en RDC marquée par l’organisation du dialogue national.

Mais alors que vient faire Sassou ? Vraisemblablement essayer de débloquer une situation qui est dans l’impasse. Le président du Congo très connu pour son influence, devrait tenter de convaincre cette frange de l’opposition toujours réticente. En ligne de mire, le très radical Etienne Tshisekedi dont le refus catégorique ne faiblit pas. Quelques semaines avant ce dialogue, une rencontre entre les deux hommes avait été évoquée sans suite. Dans ce dialogue, Denis Sassou Nguesso joue certainement un rôle de médiateur dans l’ombre. En atteste la série de consultations qu’il avait initiée en prélude de ce dialogue. On a vu défilé dans chez lui quelques figures de la politique en RDC y compris le facilitateur Edem Kodjo qui est allé sollicité son expertise ainsi que sa force de conviction.

Reste à savoir si cette démarche d’un des dirigeants africains influents et médiateurs de l’ombre portera des fruits lorsqu’on sait que l’on sait la communauté internationale via les ambassadeurs accrédités à Kinshasa a fait pareil sans succès

Sassou relèvera-t-il le défis ?

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

Freddy Mulumba

Freddy Mulumba

Journaliste basé à Kinshasa, République Démocratique du Congo


Tags assigned to this article:
dialoguekinshasaRDCSassou N’Guesso

[fbcomments]

Related Articles

RDC cour pénale internationale: Luis Moreno Ocampo soigne son départ

Alors que son mandat prend fin ce 15 juin, le désormais ancien procureur a renouvelé sa demande de délivrance d’un

Procès Bemba: 4 personnes, dont un député congolais, arrêtées pour subornation de témoins par la CPI

Quatre hommes, dont un député congolais et l’avocat de l’ex-vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, ont été arrêtés pour subornation de témoins

Centrafrique : Michel Djotodia envisage un retour au pouvoir

[GARD align= »center »] Forcé à la démission du pouvoir en janvier 2014 à la suite d’une gestion chaotique qui a plongé

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Poto-Poto
    Poto-Poto 2 septembre, 2016, 17:05

    Si chez Sassou Ngesso le dialogue c’est les armes et les massacres humains, il est donc très mal placé pour aller donner des leçons de démocratie et de bonne gouvernance chez les voisins. Qu’il commence d’abord par balayer devant sa propre porte…

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*