RDC : Joseph Kabila au pouvoir au moins jusqu’en novembre 2018

[GARD align= »center »]

Joseph Kabila

Joseph Kabila en campagne électorale à Goma, le 14 novembre 2011. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Les travaux du dialogue national ont repris, samedi 1er octobre, à la Cité de l’Union africaine (UA), à Kinshasa. Le président de la CENI, Corneille Nangaa a estimé que l’élection présidentielle pourrait se tenir 504 jours après le 31 juillet 2016, date du début de l’opération de refonte du fichier électoral.

Corneille Nangaa, a annoncé la fin de l’enrôlement des électeurs en cours au 31 juillet 2017. Ensuite, selon lui, il y’aura une série d’opérations qui doivent « durer 504 jours ». Cette période va culminer sur la tenue de l’élection présidentielle couplée avec les législatives nationales et provinciales probablement en fin 2018.

Selon Corneille Nangaa, environ 45 millions d’électeurs potentiels devront être enrôlés jusqu’au 31 juillet 2017.

Cette annonce du président de la CENI risque d’attiser la tension politique déjà tendue. L’Eglise catholique et la société civile ont suspendu leur participation au dialogue national.

Entre 32 morts, selon la police, et plus 100 ont été enregistrés lors des violences du 19 et 20 septembre dernier.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
joseph kabilaRDC

[fbcomments]

Related Articles

Tchad : Huit milliards F.CFA disparaissent de façon mystérieuse à la direction des impôts

[GARD align= »center »] Entre  2012 et 2014, plus de huit milliards de F cfa ont été portés disparus de façon mystérieuse

RDC: Protéger « de toute urgence » les civils des combats entre Bantous et Pygmées

La République démocratique du Congo doit protéger « de toute urgence » les civils victimes d’affrontements meurtriers qui, depuis 2013, opposent des

La RDC veut poursuivre Germain Katanga condamné par la CPI

[GARD align= »center »] Kinshasa a annoncé lundi sa volonté de poursuivre l’ancien chef de guerre congolais Germain Katanga, condamné par la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*