RDC: Joseph Kabila reçoit enfin son nouveau premier ministre Samy Badibanga

[GARD align= »center »]

Le président Congolais Joseph Kabila avec son nouveau premier ministre Samy Badibanga

Le président Congolais Joseph Kabila avec son nouveau premier ministre Samy Badibanga

C’est l’image qui aurait pu vous faire perdre un pari tant la scène était il y a peu inimaginable. Le président Joseph Kabila recevant l’opposant Samy Badibanga, ancien conseiller spéciale d’Etienne Tshisekedi. 

Après la nomination surprise de Samy Badibanga comme premier ministre du gouvernement d’union nationale tel que le recommande l’accord issue du dialogue nationale, Joseph Kabila a reçu ce mardi le président du groupe parlementaire UDPS et Alliés propulsé au poste chef du gouvernement.

Une rencontre qui devrait permettre au président Congolais de revenir sur les missions du nouveau premier ministre. Comme déclaré par Joseph Kabila lors devant le parlement réuni en concret pour un discours sur l’état de la nation, Samy Badibanga sera à la tête d’un gouvernement chargé de « conduire le peuple aux élections, tout en préservant les acquis économiques et sociaux des quinze dernières années. »  

« C’était une rencontre, premier prise de contact. Il m’a prodigué des conseils, des orientations. » affirme le nouveau premier ministre à la sortie de la rencontre. Puis de rappeler sa mission principale et souligner « qu’ au-delà des élections il faut penser à la cohésion national et rassemble le peuple congolais. »

Roger Musandji
© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

 

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
premier ministreRDCSamy Badibanga

Related Articles

Sénégal : Attention à la chasse aux sorcières !

Chose promise, chose due ! Le président sénégalais, Macky Sall, avait, on s’en souvient, fait la promesse, lors de sa

Centrafrique: la force multinationale d’Afrique centrale va envoyer de nouvelles troupes à Bangui

La force multinationale d’Afrique centrale (FOMAC), qui compte plusieurs centaines militaires en Centrafrique, va envoyer de nouvelles troupes pour sécuriser

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*