RDC: Justin Marie Bomboko, le «patriarche» s’en est allé

RDC: Justin Marie Bomboko, le «patriarche» s’en est allé

[GARD align= »center »]

Justin Marie Bomboko

Justin Marie Bomboko, l’ancien ministre des Affaires étrangères de la RDC

L’ancien ministre des Affaires étrangères de la République Démocratique du Congo (RDC), Justin Marie Bomboko s’est éteint jeudi 10 avril à Bruxelles. Justin Marie Bomboko, appelé à Kinshasa « le patriarche » est l’un des grands acteurs de l’histoire tumultueuse du Congo depuis l’indépendance.

Justin Marie Bomboko a été longtemps présent dans les instances du pouvoir. Celui qu’on appelle le patriarche des Anamongo a été un homme très vénéré.

Rebaptisé Bomboko Lokumba Is’Elenge, Justin Marie Bomboko avait été à la faveur du retour à « l’authenticité », la révolution culturelle décrétée par le président Mobutu. Alors étudiant en Belgique et rentre précipitamment au pays et entre en politique au moment de l’indépendance.

Il crée l’Union des Mongos en débauchant Patrice Lumumba du Mouvement national congolais (MNC).Et il se fait une place au soleil et devient ministre des Affaires étrangères dans le premier gouvernement du Congo indépendant.

L’homme va diriger plus tard, le Collège des commissaires généraux, issu du premier coup d’Etat de Mobutu. Il est l’un des artisans du deuxième coup d’Etat de Mobutu en 1965. M. Bomboko était tombé en disgrâce pendant un court moment avant d’être réhabilité pour siéger dans les instances du parti Etat jusqu’à la fin du régime.

[GARD align= »center »]

Justin Marie Bomboko n’a pas eu la même chance au niveau du parti Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL) en 1997. Néanmoins, il est quelque peu mis à l’écart avant d’être souvent consulté pour des conseils politiques.

L’homme s’en est allé laissant derrière lui des appréciations mitigées dans l’opinion congolaise.

© Oeildafrique.com

 

 


Tags assigned to this article:
Justin Marie BombokoRDC

Related Articles

Trois militants arrêtés pour un faux enterrement de Museveni en Ouganda

[GARD align= »center »] La police affirme avoir mis la main sur les trois militaires alors qu’ils portaient un cercueil avec l’inscription

Cameroun: L’armée annonce la mort d’une dizaine de combattants de Boko Haram

 [GARD align= »center »] Une bande armée de Boko Haram  a mené un raid en direction des positions des forces camerounaises tôt

RDC: ROGER LUMBALA TRAITRE OU ETERNEL REBELLE ?

Depuis l’arrestation de Ntaganda, le M23 aile Makenga intensifie sa croisade, le 23 mars, le groupe a célébré l’anniversaire de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*