RDC: Kabila en Chine pour examiner le renforcement des relations sino-congolaises

RDC: Kabila en Chine pour examiner le renforcement des relations sino-congolaises
Arrivée du Président Joseph Kabila à Pékin

Arrivée du Président Joseph Kabila à Pékin|Ph APO

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila effectue depuis mercredi une visite d’Etat en Chine. Cette visite doit lui permettre de s’entretenir avec son homologue chinois Xi Jinping, et examiner avec ce dernier l’état des projets sino-congolais et des moyens de renforcer et d’améliorer les relations entre les deux pays.

Dans le cadre de sa visite d’Etat en Chine, le chef d’Etat congolais, Joseph Kabila a assisté jeudi à un défilé militaire à Beijing à l’occasion du 70ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La RDC et la Chine entretiennent des relations depuis plus de vingt-cinq ans et cherchent des opportunités mutuelles bénéfiques dans divers secteurs. Ces relations ont favorisé les investissements chinois au Congo et augmenté les exportations congolaises vers la Chine.

Toutefois, la RDC ne correspond qu’à 2% des échanges économiques chinois avec l’Afrique, selon un rapport du Centre de recherche et d’information indépendant RAND Corporation.

Les échanges entre les deux pays ont connu une forte progression en 2008, quand les gouvernements des deux pays ont conclu un contrat de 6 milliards de dollars, sur des projets de développement d’infrastructures (routes, voies ferrées, construction d’hôpitaux, de centres de santé et d’universités) et des projets d’exploitation industrielle de mines.

De même, des entreprises sino-congolaises ont créé des milliers d’emplois et généré d’importantes recettes fiscales. «Le travail abattu fait partie du souci du président Kabila d’améliorer la vie des Congolais et de notre politique de développement de l’emploi et de l’économie à travers le pays», a déclaré M. Moïse Ekanga Lushyma, secrétaire exécutif du Bureau pour la coordination et le suivi du programme sino-congolais.

La Chine a investi entre 2008 et 2014 en RDC, 459,7 millions USD dans dix projets d’infrastructures (routes, hôpitaux, etc…). En 2015, les projets prévus comprennent le développement d’espaces publics, de routes, de projets solaires et plus. Les dépenses totales pour ces projets prévus sont de 250 millions USD.

Le volume croissant des exportations de la RDC est un exemple illustratif de l’amélioration des relations économiques entre la RDC et la Chine.

En 1991, la balance commerciale congolaise dans les relations avec la Chine  était déficitaire  et se chiffrait à 68,34 millions USD à raison de 63,24 de la Chine vers la RDC et 5,08 millions de la RDC vers la Chine. Mais à partir de 2003, la balance est devenue excédentaire.

Le secteur minier emploie plus de 12.500 employés. A la fin de l’année 2014, 14 projets miniers étaient en cours d’exécution en RDC par des entreprises chinoises. Preuve d’une forte présence chinoise dans l’économie congolaise.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Chinejoseph kabilaRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

L’Angola adopte une loi limitant les pouvoirs du futur président

[GARD align= »center »] Le parlement angolais a voté vendredi une loi limitant les pouvoirs militaires et sécuritaires du futur président de

RDC: libération provisoire de quatre militants arrêtés à Goma

Quatre membres d’un mouvement citoyen congolais arrêtés début avril à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, ont

Prix de la carte Sim en RDC : le ministre Mulumba et les opérateurs de téléphonie à couteaux tirés

[GARD align= »center »] Comment peut-on maximiser les recettes de l’Etat congolais tout en luttant contre la fraude à travers la Sim

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*