RDC: Kabila veut conserver son fauteuil au-delà de 2016 ; des cadres de son parti en désaccord

RDC: Kabila veut conserver son fauteuil au-delà de 2016 ; des cadres de son parti en désaccord

[GARD align= »center »]

Joseph Kabila

Le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila

La question d’un nouveau mandat de Joseph Kabila à la tête de la République Démocratique du Congo (RDC) continue d’alimenter les débats au sein de l’opinion et de la classe politique.

C’est dans cette perspective que le congrès du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) a pris fin à Mbandaka. A l’occasion, le parti présidentiel s’est prononcé en faveur des réformes constitutionnelles dont le but est de permettre au président Joseph Kabila de conserver le pouvoir après 2016.

Les congressistes du parti au pouvoir n’ont pas fait de mystère sur leur volonté de voir le président congolais rester au pouvoir au-delà de 2016. Du coup, des stratégies sont mises au point par des officines du pouvoir pour parvenir à cette fin.

[GARD align= »center »]

Les artisans d’un troisième mandat de Joseph Kabila cherchent à tout faire pour obtenir des réformes constitutionnelles bien ciblées pour sauter entre autres, le verrou constitutionnel pour la conservation du pouvoir. On annonce pour se faire, une mobilisation avec une annonce selon laquelle, le parti au pouvoir fera de la RDC un pays émergent d’ici 2030.

Le reste du jeu sera fait par les députés et sénateurs du parti au pouvoir. Au cours de l’actuelle session parlementaire qui prendra fin le 15 juin, des stratégies sont déjà mises en branle pour parvenir à cette fin.

Mais les avis sont partagés au sein du camp au pouvoir et il n’est tout de même pas évident que tous les députés et les sénateurs jouent le jeu. Il y a actuellement une grogne en cours au sein du PPRD et des cadres du parti sont ouvertement en désaccord avec les méthodes des premiers responsables.

Pour la plupart des cadres, il y a lieu de défendre les valeurs démocratiques. Ainsi, on note un certain désordre dans les travaux du congrès. Plus d’une trentaine de députés et sénateurs ont été abandonnés à Mbandaka, ils risquent de ne pas être présents aux travaux parlementaires de lundi.

[GARD align= »center »]

Il convient juste de dire que le combat pour la conservation du pouvoir ne fait que commencer.

© Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
joseph kabilaRDC

Related Articles

Joseph Kabila annule les réjouissances de l’indépendance à cause de la guerre à l’Est

Dans son message à la nation à l’occasion du 52e anniversaire de l’indépendance en RDC, le chef de l’Etat congolais,

RDC : Congo Airways démarre ses activités avant fin 2014

 [GARD align= »center »] Annoncée depuis le début de l’année 2014, la nouvelle compagnie aérienne dénommée «Congo Airways» créée par le gouvernement

RDC: un haut responsable du 2e parti d’opposition abattu à Kinshasa

Un haut responsable du MLC, deuxième parti d’opposition en République démocratique du Congo, a été abattu à Kinshasa dans la

6c ommentaires

Espace commentaire
  1. John Mabundu
    John Mabundu 15 avril, 2014, 12:54

    Nous étant que patriote du sang n’avons qu’à dire non, car y a une conséquence très néfaste qui est derrière ce qu’ils veulent faire. la constitution est claire et a été mis en vigueur par le président Joseph KABILA. je ne vois pas le mal qui l’empêche de ne pas quitter le pouvoir, le monde a connu du 10 au 15 décembre dernier un grand événement d’un grand homme en la personne de Nelson Mandela, j’ai été très content de voir plusieurs présidents africains participé à ses obsèques mais malheureusement, personne parmi eux a tiré leçon.
    Les congolais l’ont aimé(Joseph Kabila) pendant ses deux mandat à la tête de la nation et pourquoi pas qu’il laisse la chance à une autre personne? pour sa dignité et le maintient de la paix dans notre pays, nous le prions patriotiquement de laisser la main à une autre personne.

    Répondre à ce commentaire
  2. glory
    glory 16 avril, 2014, 00:13

    malheur a celui qui soutien l abomination

    Répondre à ce commentaire
  3. MANY
    MANY 16 avril, 2014, 14:32

    kabila partira en paix s’il passe le flambeau du pouvoir en tout honneur en 2016, dans la cas contraire, la déluge est en route personne ne permettra une troisième mandat à kabila

    Répondre à ce commentaire
  4. Boulala yougod g
    Boulala yougod g 17 avril, 2014, 16:57

    Le voilà atteint par le virus du pouvoir à vie… c’est répugnant ce que font les acteurs politiques africains. Ils chiffonnent la constitution comme du papier de toilette pour des fins égoïstes au détriment du peuple. Quelle sensation de désolation!!!

    Répondre à ce commentaire
  5. Arthur
    Arthur 27 avril, 2014, 01:23

    Monsieur Joseph kabila, de son vrai nom Kanambe n’est quún individu qui est tombe dans le gout du pouvoir. Il en est devenu ivre qu’il ne peut pas lache en 2006. Les raisons sont nombreuses, parmi lesquelles il a commi bcp de crimes avant qu’il soit copte sans aptitude deleadership, pendant le temps qu’il a eu a tricher aux deux elections soient disant democratiques et qui lui donne un fil a retordre pour penser laisser le pouvoir. En plus, il s’est enrichi et se fait nourrir des espoirs de ce qui les soutiennent qu’il rester president a vie.
    Malheureusement, il oublie que 1990 comme president du Zaire (Grand Zaire) et dirige en 2006 alors que meme les oetits enfants remettent en cause ses competences pour avoir triche, ne lui permet pas d’etre fier entant qu’humain.
    Pire encore, les contrats leonins qu’il signe ensemble avec ses acolytes, seront mis en cause quand il quittera le pouvoir d’ici Decembre 2014. Les Kongolais ont ouverts les yeux, et les bons yeux. Partout ou il ira, il rencontrera la resistance Kongolaise et que tous ceux qui les soutiennent subiront la loi internationale mis en place en RD Kongo, et non a la Haye.

    Comprendre ui pourra! Ingeta, ingeta, ingeta.

    Répondre à ce commentaire
  6. kimpo
    kimpo 5 juin, 2014, 21:34

    olukaka makambo eh okozua eh ba wela ba zanga ya biso se malembe mais surrement

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*