RDC: Kabila veut-il contourner le verrou constitutionnel? La classe politique réagit.

RDC: Kabila veut-il contourner le verrou constitutionnel? La classe politique réagit.

[GARD align= »center »]

Joseph Kabila

Le président Joseph Kabila

Suite à la publication de l’article de RFI concernant le contournement de l’article 220 de la constitution congolaise, limitant le nombre de mandats présidentiels, nous avons receuillis les réactions de Jean Marie Kassamba, Felix Tshisekedi et Francis Kalombo.

Alors que les instances dirigeantes de la majorité présidentielle ont rendez-vous mercredi prochain pour un atelier de travail, plusieurs de ces faucons viennent de proposer une contribution qui esquisse les voies et moyens de contourner l’article 220 de la Constitution sur la limitation du nombre de mandats présidentiels.

Les réformes constitutionnelles épargneraient l’article 220 qui fixe à deux le nombre de mandats présidentiels. En effet les « durs » de la majorité proposent la modification du mode de scrutin pour la présidentielle. Le président de la République devrait désormais être élu par le Parlement selon le modèle sud-africain ou angolais. Un poste de vice-président serait créé. Le mandat passerait de cinq à sept ans, et la présidentielle, elle-même avancée, aurait lieu en 2015, c’est-à-dire une année avant la fin du mandat actuel et le président en fonction devrait être candidat.

[GARD align= »center »]

Roger Musandji


 

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
constitutionkabilaRDC

Related Articles

RDC: Joseph Kabila gracie le pasteur Fernando Kuthino

 [GARD align= »center »] Le président congolais Joseph Kabila a gracié au nom de la cohésion nationale le pasteur Fernando Kuthino, chef

Il est moins une à Kinshasa

Les mots manquent pour qualifier la gravité de la situation qui prévaut actuellement au Congo. La commission électorale congolaise s’apprête

RDC : Joseph Kabila au pouvoir au moins jusqu’en novembre 2018

[GARD align= »center »] Les travaux du dialogue national ont repris, samedi 1er octobre, à la Cité de l’Union africaine (UA), à

2c ommentaires

Espace commentaire
  1. Gautran THOMBET
    Gautran THOMBET 18 mars, 2014, 03:43

    Les dirigeants AFRICAIN plus particulièrements ceux de l’Afrique francophone sont assoiffé du pouvoir.

    Répondre à ce commentaire
  2. JLMBANZO
    JLMBANZO 19 mars, 2014, 19:36

    C’est vraiment regrettable!!!

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*