RDC: « La dissolution du Parlement en gestation »

Des députés nationaux de la RDC le 15/12/2012 au palais du peuple à Kinshasa, lors du discours du prédisent Joseph Kabila sur l’état de la nation devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des députés nationaux de la RDC le 15/12/2012 au palais du peuple à Kinshasa, lors du discours du prédisent Joseph Kabila sur l’état de la nation devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Selon le quotidien, ce forum déciderait du report des élections prévues l’année prochaine, de la reconstitution d’une nouvelle Majorité au Parlement qui permettrait ainsi l’adoption d’une nouvelle Constitution.

« Les informations en circulation font état de la nomination, au terme du dialogue, de 200 députés nationaux  et 100 sénateurs pour constituer le Parlement de la transition. Le nouveau Parlement étant appelé à se transformer en chambre constituante pour l’élaboration et l’adoption de la nouvelle Constitution », révèle le  quotidien.

Le journal croit même savoir qu’un groupe de juristes, incluant des experts de l’Université de Liège en Belgique et de l’Université de Kinshasa, travaillent sur ce qui devrait être le projet de Constitution de la 4ème République.

Une nouvelle constitution censée inaugurer la quatrième République, redonnant ainsi la chance à l’autorité morale de la MP de se lancer dans une nouvelle bataille présidentielle, fait savoir Le Potentiel.

Certains journaux parus ce lundi reviennent sur la polémique au sein du MSR. Autrefois deuxième force politique de la Majorité présidentielle, ce parti en a été exclu et a rejoint l’opposition.

Mais seulement, voilà ! L’un des fondateurs de ce parti politique, Me Yoko, dénonce la trahison du contrat moral qui lie le MSR au président Joseph Kabila.

Avec Radio Okapi.


Tags assigned to this article:
constitutiondialogue nationalparlementRDC

[fbcomments]

Related Articles

Référendum au Congo : le collectif « Tournons la Page » dénonce le « silence » de la France

Le collectif d’associations européennes et africaines « Tournons la Page » a dénoncé mardi, dans une lettre ouverte à François Hollande, « le

Rwanda: prison à vie pour un ex-membre de la garde de Paul Kagame

[GARD align= »center »] Le lieutenant rwandais Joël Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle, a été condamné vendredi à la prison à

Centrafrique : Plusieurs milliers de musulmans manifestent à Bangui contre l’armée française

 [wp_ad_camp_3]  L’inquiétante situation qui prévaut actuellement en République centrafricaine comme par prendre des dimensions religieuses et la situation est comparable

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*