RDC: la police disperse une manifestation de l’opposition à coups de gaz lacrymogène

RDC: la police disperse une manifestation de l’opposition à coups de gaz lacrymogène
RDC une manifestation de l'opposition

12/01/15 la police disperse une manifestation de l’opposition à coups de gaz lacrymogène|DR

La police congolaise a dispersé lundi à Kinshasa des membres de l’opposition protestant contre un projet de loi électoral. Les manifestants rassemblés près du Parlement congolais ont été chargés par les policiers anti-émeute.

Le pouvoir congolais ne compte laisser aucune chance à l’opposition qui proteste depuis quelques jours contre toute idée de révision de la Constitution pour permettre à Joseph Kabila de briguer un autre mandat à la tête du pays et s’offrir ensuite un pouvoir à vie.

Alors qu’environ un millier de manifestants se sont rassemblés près du parlement pour rejeter le projet de loi du pouvoir, des policiers anti-émeute les ont dispersés à coups de grenades lacrymogènes. Certains des manifestants, fuyant l’intervention policière, ont dû trouver refuge dans les bureaux de partis politiques d’opposition.

Pour la plupart des manifestants, le projet n’a d’autre but que de retarder la prochaine présidentielle et de permettre au président Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir au-delà de 2016.

Une course-poursuite et des affrontements entre policiers et manifestants, s’est produite devant le siège de l’Union pour la Nation congolaise (UNC), troisième force de l’opposition, où un renfort de policiers a été envoyé.

Déjà dans la matinée, les forces de l’ordre avaient bouclé les abords du Palais du Peuple, le Parlement et la tension était palpable.

Les principaux partis de l’opposition congolaise avaient appelé à une « mobilisation » populaire contre le projet de loi dans le week-end.

L’actuelle constitution congolaise ne permet pas Joseph Kabila de briguer un nouveau mandat.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
oppositionRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Burundi: des ressortissants rwandais arrêtés et torturés, Kigali proteste

Pendant qu’Amnesty International accuse le régime de Pierre Nkurunziza de recourir à la torture au tout début d’un troisième mandat

RDC: Moïse Katumbi face aux alliés de circonstance

[GARD align= »center »] Les billets verts de l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, réussiront–ils à convaincre les derniers indécis de l’élite congolaise

Téléphonie RDC: le code 243 fait l’objet d’une mafia

[Par BIENVENU MARIE BAKUMANYA] L’identifiant de la RDC, le code 243 fait l’objet d’une maffia occasionnant une fuite d’importantes recettes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*