RDC: l'armée a atteint l'essentiel de ses objectifs au nord de Goma

RDC: l'armée a atteint l'essentiel de ses objectifs au nord de Goma

Kinshasa a annoncé vendredi avoir atteint l'essentiel de ses objectifs dans sa dernière offensive contre le M23 dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) au nord de Goma, alors que ce mouvement rebelle annonçait un retrait de la ligne de front.

Nous avons atteint l'essentiel de nos objectifs, a déclaré le ministre de la Communication congolais, Lambert Mende, lors d'une conférence de presse. Les objectifs, a ajouté M. Mende, étaient de dégarnir les positions surélevées à partir desquelles les rebelles s'amusent à canarder les civils à Goma.

Porte-parole du gouvernement, M. Mende faisait le point après une semaine d'affrontements dans des collines au nord de la ville de Goma, frontalière du Rwanda. Les combats s'étaient nettement intensifiés mercredi et jeudi avec une offensive conjointe des Forces armée de la RDC (FARDC) et de la brigade d'intervention des casques bleus de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

Nous venons de décider d'ordonner à nos forces de se retirer de la ligne de front de Kanyaruchinya pour permettre l'arrêt des combats, a déclaré de son côté le chef du M23, Bertrand Bisimwa, à la radio RFI.

Nous les retirons seulement de la ligne de front de Kanyaruchinya, mais nous continuons à garder toutes les positions que nous avions derrière ces positions de Kanyaruchinya, a-t-il ajouté.

Le colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée au Nord-Kivu, a affirmé à Radio Okapi, la radio des Nations unies, que les FARDC appuyées par l'artillerie de la brigade d'intervention de la Monusco avaient mis en déroute les rebelles qui ont auraient pris la direction de Rumangabo, une localité à environ 20 km plus au nord.

Le principal dépôt d'armement des rebelles à Kibati a été détruit. Toujours selon le colonel Hamuli, d'autres rebelles se seraient retranchés à Tchanzu, à une trentaine de kilomètres au nord-est, sur les collines surplombant la cité de Bunagana, frontalière de l'Ouganda.

Selon un officier de l'armée régulière, interrogé par l'AFP, les rebelles se sont retirés vers la colline de Kilimanyoka, à 5 kilomètres environ de leurs positions précédentes.

D'après M. Mende, la plupart des montagnes autour des trois tours de Kibati sont maintenant contrôlées par les FARDC (l'armée régulière). Le ministre faisait là référence à une colline dotée de trois antennes dans la zone d'affrontement située à une quinzaine de kilomètres au nord de Goma.

Oeildafrique.com avec l'AFP

zp8497586rq
Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
gomaRDC

Related Articles

Joyce Banda devient présidente du Malawi

L’opposante et vice-présidente Joyce Banda a été investie samedi présidente du Malawi pour succéder à Bingu wa Mutharika et a

RDC : l’Église catholique appelle à une vraie transition démocratique

[GARD align= »center »] L’Eglise catholique a souhaité mardi que l’élection présidentielle prévue pour 2016 en République démocratique du Congo (RDC) soit