RDC : l’armée prend aux rebelles la ville de Rutshuru

RDC : l’armée prend aux rebelles la ville de Rutshuru

Les éléments des FARDC au Nord-KivuL’armée congolaise a pris dimanche après-midi le contrôle de Rutshuru, occupant ainsi une deuxième place forte de la rébellion du M23, qu’elle affronte à nouveau depuis trois jours dans l’est de la République démocratique du Congo, a annoncé le gouverneur provincial.

« Rutshuru vient de tomber entre les mains des FARDC (Forces armées de la RDC). Il y a eu quelques combats mais ils (les rebelles) ont pris la fuite« , a déclaré à l’AFP le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, ce que le porte-parole de l’armée dans la province, le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, a confirmé.

Un habitant de Rutshuru, Bruno, a également expliqué que Rutshuru Centre, le chef lieu de la région de Rutshuru, avait été libéré.

« Je suis très content! C’est toute la population qui est très contente. C’est une grande manifestation: des femmes, des hommes, des enfants ont étalé des pagnes dans la rue, ils ont jeté des fleurs sur les soldats pour les remercier de leur soutien… C’est magnifique!« , s’est-il réjoui.

« Maintenant, les tirs sont du côté de Rubare, à 6 km d’ici« , a-t-il précisé.

Plus tôt dans la journée, l’armée et la brigade d’intervention de l’ONU se sont déployés à Kiwanja, où la Monusco dispose d’une importante base et où le M23 s’est livré à de nombreux pillages. Au cours de l’opération, un Casque bleu tanzanien a été tué.

Vendredi, de violents combats, les plus vifs depuis fin août, avaient repris entre l’armée et le M23 dans la région de Kibumba. Kibumba, postée sur un plateau à près de 1.800 mètres d’altitude, verrouille la zone contrôlée par la rébellion M23 plus au nord. Dimanche après-midi, d’intenses combats s’y déroulaient encore.

Le M23 est actif depuis mai 2012 au Nord-Kivu. Des experts de l’ONU accusent régulièrement le Rwanda et l’Ouganda – malgré leurs démentis – de soutenir la rébellion.

Le 21 septembre, les pourparlers de paix en cours à Kampala avaient été suspendus entre M23 et pouvoir central, faisant craindre une nouvelle flambée de violence au Nord-Kivu, riche province agricole et minière déchirée par la guerre depuis une vingtaine d’années.


Tags assigned to this article:
enfants soldatsguerreM23RDC

Related Articles

Deux associations sollicitent le gel des avoirs de Paul Kagame

Médecine pour le tiers monde et l’association Amuka demandent à l’Union européenne et à la Belgique de geler également les

Mali : plusieurs chefs d’Etat étangers à Bamako pour l’investiture festive du président IBK

Plusieurs chefs d’Etat du continent africain et d’ailleurs ont déjà foulé le sol malien pour participer à la cérémonie solennelle

Togo: des milliers de partisans de l’opposition manifestent à Lomé

Plusieurs milliers de partisans de l’opposition au Togo ont manifesté samedi à Lomé pour protester contre une récente intervention des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*