RDC: Le code de conduite électorale adoptée par 294 partis politiques sur 477 enregistrés

L'opposition Congolaise. RDC

L’opposition Congolaise. RDC

Ensemble Changeons le Congo d’Adam Bombole et Organisation pour la Révolution et la Démocratie au Congo de Judith Khumuna ainsi que 292 autres formations politiques de la RD Congo ont accepté les conditions du code de bonne conduite électorale, a rapporté, samedi 14 mars, Radio Okapi. Cependant, l’opposition refuse toujours d’y adhérer.

L’ECCO d’Adam Bombole et l’ORDC de Judith Khumuna ont signé, vendredi 13, le code de bonne conduite du processus qui instaure les principes d’intégrité pour les acteurs politiques et des avantages liés, notamment, au maintien de la paix pendant la période électorale. Les deux partis ont ainsi saisi l’occasion d’accréditer deux mandataires  auprès de la Ceni dans le cadre d’un Comité de liaison, indique Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de l’institution. Ce comité fera le lien entre les partis politiques et l’institution.

Si, à ce jour, 294 formations politiques sur 477 reconnus ont adopté le code, une partie de la classe politique le rejette fermement. Tel est le cas de l’opposition qui refuse toujours de signer le code de bonne conduite qui a été voté le 25 juillet 2011 en l’absence de ses représentants. En effet, ces derniers avaient quitté la salle du cinéma du Palais du peuple de Kinshasa où avait lieu le vote en signe de protestation. Ils remettent en cause, encore à ce jour, non pas les principes instaurés par le code de bonne conduite mais plutôt la crédibilité du président de la Ceni, l’abbé Apollinaire Malu Malu. Ils contestent, de ce fait, ce code qui lie les partis politiques à la Ceni.

Nous pouvons donc constater que le climat politique actuel en RD Congo est loin d’être un long fleuve tranquille. D’autant plus que le calendrier électoral, pour les mois à venir, est très chargé. En effet, les élections débuteront le 25 octobre 2015 par la députation provinciale et les scrutins locaux, ensuite suivront, le 17 janvier 2016, les sénatoriales et le 30 janvier 2016, aura lieu l’élection des gouverneurs des provinces. Le 7 mars 2016, les maires seront élus au suffrage indirect et l’année 2016 se terminera par l’élection présidentielle. 

Safi Fele
© OEIL D’AFRIQUE

Safi Fele

Safi Fele

Journaliste basée à Paris.


Tags assigned to this article:
code électoralePartis PolitiquesRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Une étude du PNUD explique les causes du chômage des jeunes à Kinshasa, en RDC

Une étude présentée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) estime que le chômage des jeunes à

RDC: ROGER LUMBALA TRAITRE OU ETERNEL REBELLE ?

Depuis l’arrestation de Ntaganda, le M23 aile Makenga intensifie sa croisade, le 23 mars, le groupe a célébré l’anniversaire de

Dans l’est de la RDC, reddition d’une centaine de rebelles hutu rwandais

[GARD align= »center »] Une centaine de rebelles hutu rwandais des FDLR se sont rendus avec leurs armes vendredi dans l’est de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*