RDC : le député Kalombo quitte Kabila pour Katumbi

[GARD align= »center »]

Le député congolais, Francis Kalombo. Capture d'écran émission Droit de Cité. @RM COMMUNICATION

Le député congolais, Francis Kalombo. Capture d’écran émission Droit de Cité. @RM COMMUNICATION

C’est officiel. Le député Francis Kalombo vient de quitter le parti du peuple pour la reconstruction et le démocratie, PPRD.

C’est dans une correspondance adressée au secrétaire général du parti, Henry Mova Sakanyi. Dans cette missive, il annonce sa démission du Comité exécutif du parti présidentiel où il assumait notamment les fonctions de président de la ligue des jeunes.

Francis Kalombo, député national élu dans la circonscription électorale de la Funa à Kinshasa coupe définitivement les ponts avec le président Joseph Kabila auprès de qui il a œuvré depuis l’an 2001, année de son accession au pouvoir devenant à l’occasion un de ses fidèles acolytes et farouches défenseurs.

Les raisons ?

S’il n’a pas ouvertement motivé sa démission au secrétaire général du PPRD, tout porte à croire que cette décision fait suite à son accointance remarquable avec Moise Katumbi, autre ancien membre du PPRD qui avait claqué la porte avant de se déclarer officiellement candidat à la prochaine présidentielle. 

Francis Kalombo ne cachait plus son soutien à l’ancien gouverneur de l’ex Katanga. Il était toujours aperçu à ses cotés à chacune de ses apparitions publiques. On l’avait notamment aperçu dans une rencontre entre l’ancien gouverneur et Etienne Tshisekedi à Bruxelles.

Ces derniers mois, des signes de son retrait du parti se multipliaient. Il se faisait de plus en plus rare dans le sillage du parti en plus d’épouser ouvertement des points de vue divergents et contraires à la ligne dictée par son parti.

Il avait quitté Kinshasa en en janvier 2015 – après une semaine de manifestations sanglante dans la capitale congolaise.

Très actif dans les réseaux sociaux, il s’est quasiment mué en communicateur de Moise Katumbi critiquant son ancienne famille politique et soutenant le G7.

Cette énième démission confirme que le parti présidentiel n’a pas encore endigué la saignée dont il fait face ces derniers mois. Plusieurs hauts cadres ont fait défection. Et vraisemblablement, c’est loin d’être fini. De mauvaise augure pour un parti qui tient mordicus à conserver son pouvoir lors des prochaines élections.

Est-ce un signe avant-coureur ? La suite des événements nous en dira un peu plus.

LETTRE DE DEMISSION DE KALOMBO

Freddy Mulumba
Kinshasa © OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

Freddy Mulumba

Freddy Mulumba

Journaliste basé à Kinshasa, République Démocratique du Congo


Tags assigned to this article:
députépolitiquepprdRDC

[fbcomments]

Related Articles

RDC-fin de mandat de Kabila: Étienne Tshisekedi appelle à une résistance pacifique.

[GARD align= »center »] Le président de l’UDPS et président du comité des sages du Rassemblement de l’opposition congolaise, monsieur Etienne Tshisekedi

Un hélicoptère de l’Onu s’écrase en RDC

Les quatre membres d’équipage d’un hélicoptère des Nations unies qui s’est écrasé samedi après-midi près de Bukavu au Sud-Kivu, en

RDC – Violence au Kasaï : des élus mettent en cause les autorités

[GARD align= »center »] Plusieurs élus du Kasaï mettent en cause la responsabilité des autorités dans les violences qui secouent cette région

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*