RDC: Les autorités retirent les licences d’exploitation de 10 compagnies aériennes

RDC: Les autorités retirent les licences d’exploitation de 10 compagnies aériennes

[GARD align= »center »]

RDC aeroportDe nouvelles compagnies sont encore dans la tourmente en République Démocratique du Congo (RDC). Au total dix compagnies se sont vues retirer leurs licences d’exploitation par les autorités. Le ministre congolais des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba a annoncé que les avions de ces compagnies, dont au moins la moitié est opérationnelle, seront cloués au sol.

Cette décision intervient suite à une recommandation de l’Association du transport aérien international (IATA). Elle s’inscrit dans la logique des nouvelles ambitions de la RDC et donc dans la perspective de l’assainissement du secteur aérien annoncé il y a quelques semaines.

En RDC, le niveau de sécurité et de sureté du secteur aérien est parmi les plus bas au monde. Ce à quoi les autorités ont décidé de remédier.

Les compagnies frappées par cette mesure de retrait de licences sont : Air Baraka, Cetraca Aviation Service, Gisair, Goma Express, General Transports Airways, Katanga Express, Lubumbashi Air Service, Pegassus Aviation, Sion Airlines, Trace Congo Aviation.

Le ministre congolais des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba a conscience des conséquences de cette décision sur le transport dans son pays dans les jours qui viennent. Mais il justifie sa démarche qu’il présente un choix de la raison.

«Clouer ces compagnies au sol va certainement perturber, dans une certaine mesure, la mobilité des personnes et des biens. Par contre, laisser ces compagnies continuer à opérer expose les vies humaines. Laisser ces compagnies opérer mettrait à mal la sécurité aérienne. Puisque la vie n’a pas de prix et que sa préservation constitue la priorité des priorités, nous avons fait le choix de la raison. C’est-à-dire le choix de la vie, le choix de la sécurité aérienne, le choix de la normalisation.», a expliqué M. Kalumba.

En dehors des compagnies interdites d’activité, d’autres compagnies pourront également suivre dans les prochains jours ou semaines si leurs dossiers sont rejetés aux phases 3 et 4 relatives à l’évaluation des documents et à la démonstration et à l’inspection. Le comité en charge du processus de normalisation du secteur aérien en RDC est à pied d’œuvre.

La RDC est confrontée dans le secteur aérien à deux graves problèmes de sécurité, relevés par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Il s’agit d’une part de la certification des transporteurs aériens et d’autre part du calibrage des équipements d’aide à la navigation.

[GARD align= »center »]

L’opérationnalisation de la nouvelle compagnie nationale créée récemment en Conseil des Ministres va aider à remédier à certains problèmes et surtout résoudre le problème de déplacement dans un pays ou le transport aérien est fortement prisé par les populations pour se déplacer d’une région à une autre. 

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
RDC

Related Articles

Congo: empêché de quitter le pays, Blanchard Oba dénonce un déni de liberté

René Serge Blanchard Oba, récemment empêché de sortie du territoire congolais a exprimé son indignation devant la presse pour dénoncer

Gabon: Ali Bongo cède à la jeunesse gabonaise les biens hérités de son père

A l’occasion de la fête de l’indépendance, Ali Bongo Ondimba a décidé «en accord avec son épouse et ses enfants

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d’une secte

Dix-sept adeptes d’un pasteur accusé d’être le cerveau d’attaques meurtrières fin 2013 en République démocratique du Congo ont été condamnés

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*