RDC: Les grands bastions des rebelles ougandais ADF-Nalu démantelés

RDC: Les grands bastions des rebelles ougandais ADF-Nalu démantelés

[GARD align= »center »]

Des membres des FARDC en opération

Des membres des FARDC en opération

Les temps sont de plus en plus difficile pour les groupes rebelles qui mettaient à mal la quiétude des populations congolaise. Après la débâcle du groupe rebelle du 23 Mars (M23), Les Force d’armées de la République Démocratique du Congo (Fardc), ont lancé depuis le 16 janvier une grande offensive à Beni contre un autre mouvement rebelle ADF-Nalu venu de l’Ouganda. L’opération a été codifié sous le nom « Sukola » (nettoyer, ndrl). Une qualification soulignant le souhait d’en finir avec les mouvements rebelles.

En effet, depuis l’offensive lancée le 16 janvier, l’armée congolaise est parvenue à toucher de l’intérieur les ADF-Nalu au point de la désorganiser en récupérant leur quartier général et leurs principaux sanctuaires.

En manque de bonnes nouvelles depuis la mort du colonel Mamadou Ndala dans des circonstances encore non élucidées, le gouvernement de la RDC par la voix de son ministre de la communication et porte parole, Lambert Mende Omalanga a fait un point presse le 14 février pour annoncer les avancées et les victoires obtenues par les FARDC face aux groupes rebelles. À ce jour, le quartier général de l’ADF/Nalu ainsi que les autres sanctuaires de ce groupe armé à Mwalika, Kikingi, ChuchuboI, II, III et Tingba ont été récupérés par les Fardc. Il en est de même de deux principaux centres d’instruction (à Mukakati et Totolito) et d’un centre de santé qui ont été démantelés. Le ministre Mendea également annoncé la réouverture imminente de l’axe routier vital Mbau-Kamango longue de 65 kim jadis occupée encore en partie par les ADF/Nalu actuellement sous contrôle ders Fardc.

Son commandement d’opération décapité, l’ADF/Nalu aura vu sa capacité de nuisance être fortement anéantie. Pour l’heure, a déclaré Lambert Mende, les Fardc s’attellent « à traquer les éléments ADF en fuite jusqu’à leurs derniers retranchements pour mettre définitivement les populations congolaises de cet espace hors de toute menace ». Il s’agit précisément des opérations de nettoyage et de ratissage de même que de consolidation des positions prises aux forces négatives de l’ADF. Quant au bilan provisoire de cette offensive armée, il fait état de vingt-deux morts, soixante-huit blessés et d’une jeep sur laquelle était montée une mitrailleuse 14.5 incendiée. Du côté de l’ADF/Nalu, il est signalé 230 morts, soixante-cinq armes individuels, trente vélos et vingt motos récupérés. Des produits pharmaceutiques et plusieurs téléphones portables et Motorolas ont également été récupérés, sans oublier plusieurs bombes artisanales. Le ministre Lambert Mende n’a pas été en mesure d’avancer le nombre des victimes civiles tuées dans ces affrontements n’ayant pas d’informations fiables à ce sujet. Le fait que les affrontements se soient déroulés loin des agglomérations serait, pour lui, un indicateur pour justifier la relative absence des dégâts collatéraux produits par ces combats.

[GARD align= »center »]

Tout en louant l’engagement des Fardc dans cette opération « Sukola » négociée dans le strict respect des droits de l’homme et des règles d’engagement, le ministre Lambert Mende a déclaré qu’elle se poursuit sur d’autres sites du Kivu, puisqu’elle vise l’éradication de tous les groupes armés illégaux qui écument les Kivu, y compris les rebelles rwandais des FDLR. À propos de ces dernières, il a déclaré que le gouvernement qui a pris acte de l’annonce de leur reddition « a décidé de maintenir sa pression militaire sur eux et ce, jusqu’au jour où ils annonceront la date exacte du dépôt de leurs armes et de leur rassemblement effectif sur les sites prévus à cette fin ».

Pour rappel, l’opération « Sukola » lancée après la défaite infligée au M23 dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru, fait suite à une décision du chef de l’État visant le désarmement forcé de tous les groupes armés, nationaux et étrangers encore actifs sur toute l’étendue du territoire national. Ces groupes armés sont accusés d’exactions contre les populations civiles et sont responsables des divers crimes de guerre.

Roger Musandji
Oeildafrique.com avec Les Dépêches de Brazzaville

 

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
fardcguerreRDCrebelles

Related Articles

Prise de Goma : les Congolais s’estiment trahis par le chef de l’Etat

Les Congolais sont très en colère contre le chef de l’Etat qui n’a pas su empêcher la prise de Goma.

Kinshasa est devenue la première ville francophone

Par Ilyes Zouari. La ville de Kinshasa vient de dépasser Paris pour devenir la plus grande ville francophone du monde.

RDC : Bruno Tshibala seul au monde

[GARD align= »center »] Après la joie de la nomination au poste de Premier ministre, les félicitations tous azimuts, les coupes de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*