RDC: les rebelles du M23 attaqués à l’arme lourde dans les montagnes de l’Est

RDC: les rebelles du M23 attaqués à l’arme lourde dans les montagnes de l’Est
Des soldats congolais à Rutshuru

Des soldats congolais à Rutshuru, le 3 novembre 2013, poursuivent leur offensive contre les rebelles du M23 dans l’Est de la RDC

Les rebelles du M23 ont affirmé lundi matin que l’armée avait repris ses attaques « à l’arme lourde » contre leur dernier réduit dans les montagnes de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

La direction du Mouvement du 23 Mars, qui avait annoncé dimanche un cessez-le-feu unilatéral, « regrette la poursuite des attaques à l’arme lourde conduites en ce moment » par les Forces armées de la RDC (FARDC), écrit la rébellion dans un communiqué daté de Chanzu, l’une des dernières collines tenues par la rébellion.

Dimanche, l’armée avait pilonné pendant huit heures environ les positions du M23, situées à environ 80 km au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, et les combats s’étaient même intensifiés après la publication, en début d’après-midi de l’ordre de cessez-le-feu de la direction de la rébellion.

A Buray, à 26 km à l’ouest de Bunagana, ancien fief des rebelles à la frontière avec l’Ouganda, un soldat a indiqué lundi vers 07h30 GMT à des journalistes que « de violents échanges de tirs [étaient] en cours entre armée et M23 dans la zone de Bunagana ».

Affirmant arriver de cette localité, un homme croisé sur un taxi-moto, a indiqué que les chars de l’armée tiraient sur la colline de Chanzu à partir de Bunagana et que le M23 répondait par des tirs de mortiers. « Des obus sont tombés sur des maisons, il y a des blessés », a-t-il dit.

Au même moment, deux camions et trois chars de la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) passaient en direction du théâtre des opérations.

Avec l’AFP


Tags assigned to this article:
M23RDC

Related Articles

Tchad: Les autorités pénalisent l’homosexualité dans le Code pénal, la FIDH condamne

 [GARD align= »center »] Le gouvernement tchadien vient d’adopter au Conseil des ministres, un nouveau code pénal qui contient deux principaux changements

RDC: la révolte au Burkina refroidit les partisans d’une révision constitutionnelle

La chute de Blaise Compaoré au Burkina Faso semble avoir refroidi à Kinshasa les partisans d’une révision constitutionnelle susceptible de

Cameroun : Des recettes pétrolières reversées dans les caisses de l’Etat

[GARD align= »center »] Au Cameroun, plus de 175 milliards de FCFA de recettes pétrolières reversées dans les caisses de l’Etat par

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*