RDC: Un lieutenant tanzanien de la brigade d’intervention de l’ONU a été tué

RDC: Un lieutenant tanzanien de la brigade d’intervention de l’ONU a été tué
MONUSCO

Photo d’archives Des membres des forces spéciales tanzaniennes de la Brigade d’intervention de la MONUSCO, déployées dans le Nord-Kivu

Un lieutenant tanzanien de la brigade d’intervention de l’ONU a été tué dimanche matin pendant la prise par l’armée congolaise et la force onusienne de Kiwanja, tenue par la rébellion du M23, dans l’est de la République démocratique du Congo, selon la Monusco.

Un lieutenant tanzanien de la brigade d’intervention a été abattu à 11h10 (09H10 GMT) alors que la brigade se déployait avec l’armée à Kiwanja, à environ 80 km au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, a déclaré à l’AFP un officier de la Mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco).

Aujourd’hui, un de nos soldats de la paix est mort en protégeant la population de Kiwanja. Je rends hommage au courage de nos Casques bleus, a déclaré sur Twitter Martin Kobler, chef de la Monsuco.

Les circonstances de son décès restent floues. Il est parti de l’équipe qui allait bloquer la route au sud de Kiwanja? menant à Rutshuru. On ne sait pas s’il s’est fait sniper, si c’est une balle perdue, un échange de coups de feu, a indiqué l’officier de la MonuSco.

Il a précisé que deux rebelles du M23 ont été aussi blessés, ainsi qu’un soldat de l’armée.

Dimanche, l’armée et la brigade d’intervention se sont déployés à Kiwanja, où la Monusco dispose d’une importante base et où le M23 s’est livré à de nombreux pillages. Le M23 a annoncé un retrait sans combat, expliquant qu’il refuse de combattre dans la cité de Kiwanja.

Avant le lieutenant, deux soldats tanzaniens de la brigade ont été tués : le premier le 28 août, et le second le 18 septembre.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le 28 mars une résolution créant une brigade d’intervention chargée de lutter contre les groupes armés dans l’est, en tête desquels le M23 – une rébellion que des experts de l’ONU disent soutenus par le Rwanda et l’Ouganda voisins, ce que ces deux pays réfutent.

La brigade compte plus de 3.000 hommes, Sud-africains, Tanzaniens et Malawites.

Avec l’AFP


Tags assigned to this article:
onuRDC

Related Articles

RDC: Affaire Nord et Sud Kivu, l’audition à huis clos de deux ministres

La question orale initiée en rapport avec l’insécurité prévalant au Nord et au Sud-Kivu a été débattue hors caméras, en raison

E.Tshisekedi à Motel Fikin…la police lance des bombes lacrymogènes

Dans la journée du 6 décembre 2011, alors que tout les congolais attendaient impatiemment les résultats que le pasteur Ngoy Mulunda devait communiquer. Etienne

RDC : silence radio et écran noir contre l’assassinat d’un journaliste

[GARD align= »center »] Depuis lundi matin, les habitants du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo passent une «Journée sans radio et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*