RDC: L’opposition projette une primaire pour choisir son candidat unique pour la présidentielle

[GARD align= »center »]

Opposition congolaise à Dakar

Opposition congolaise à Dakar

En vue de se donner des chances de remporter la prochaine élection présidentielle devant le candidat du pouvoir, l’opposition de la République démocratique du Congo (RDC) a évoqué samedi son intention de tenir une primaire pour désigner un candidat unique devant représenter l’opposition à l’élection présidentielle de novembre 2016.

S’achemine-t-on vers une primaire de l’opposition politique en RDC? C’est la question que l’on est en droit de se poser désormais face aux derniers développements de l’actualité au niveau des courants politiques s’opposant au régime de Joseph Kabila.

En effet, le 30 mars dernier, à la fin d’un conclave de deux jour tenu à Kinshasa, les membres du bureau politique du G7, ont officiellement désigné Moïse Katumbi comme leur candidat pour l’élection présidentielle de novembre prochain.

La désignation de M. Katumbi vient après celle de Martin Fayulu par quelques partis de l’opposition. C’est justement Martin Fuyulu qui avance l’idée d’organiser la primaire pour trouver un candidat unique pour l’opposition. Pour lui, cette question reste prioritaire même au sein de son parti.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Bruno Mavungu, a indiqué que son parti désignerait bientôt son propre candidat. Au niveau du bureau politique de ce parti, Étienne Tshisekedi reste le candidat naturel pour la présidentielle.

De son côté, l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe a également indiqué au cours d’un point de presse que l’opposition envisage d’avoir un candidat commun à l’élection présidentielle. Jean-Bertrand Ewanga, le secrétaire général de l’UNC estime que la manière de procéder par les G7 contribuera à maximiser les chances de la famille politique autre que celle du Chef de l’Etat à remporter la bataille de l’alternance au pouvoir.

M. Ewanga a précisé que Vital Kamerhe sera désigné comme son candidat à l’issue du congrès du parti qui se tiendra probablement fin avril ou début mai.

« Les ambitions, au sein de l’opposition, doivent s’exprimer clairement et davantage comme c’était le cas avec Martin Fayulu, choisi dernièrement comme candidat à l’élection présidentielle par son parti, l’Ecidé », a déclaré Jean-Bertrand Ewanga.

Le parti de Vital Kamerhe soutient qu’il est nécessaire d’enregistrer toutes les manifestations d’intérêt pour l’élection présidentielle et d’organiser des primaires afin de se mettre d’accord autour d’un candidat commun.

Conformément à la Constitution congolaise, les élections présidentielles et législatives devraient s’organiser en novembre 2016.

Pour l’heure, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nagaa, a indiqué le mois dernier qu’il sera impossible d’organiser les élections dans le délai.

La CENI veut saisir la Cour constitutionnelle pour obtenir un report des élections afin de permettre la révision du fichier électoral. L’opposition contexte une telle démarche.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
éléctionpolitiqueRDC

[fbcomments]

Related Articles

RDC: au moins neuf morts dans une région de l’Est théâtre de récents massacres

[GARD align= »center »] Au moins neuf personnes ont été tuées dans une zone de l’est de la République démocratique du Congo

RDC: dix millions de dollars pour activer les crédits moyen et long termes à destination des PME

Il s’agit d’une convention de prêt signée entre Raw bank et la Société de promotion et de participation pour la

RDC: Des étudiants inventent un robot régulateur de la circulation

Les ingénieurs formés à l’Institut supérieur des techniques appliquées (Ista) ont mis au point un robot intelligent servant à réguler

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*