RDC : L'UDPS exclu Thimotée Kombo

RDC : L'UDPS exclu Thimotée Kombo

Thimotée Kombo

Thimotée Kombo a été exclu de son parti, l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) pour avoir accepté la présidence du bureau provisoire de la nouvelle Assemblée nationale. Mais la décision ne fait pas l’unanimité, et certains demandent au leader du parti, l’opposant historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba, de s’exprimer ouvertement.

Thimotée Kombo et l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), c’est terminé, et c’est le parti qui en a décidé. Sa faute : avoir participé jeudi à la séance inaugurale de la nouvelle Assemblée nationale et en avoir été désigné président du bureau, en raison de son âge puisqu’il est le doyen des élus de cette chambre.

C’est flagrant et c’est grave, ont estimé certains collègues deThimotée Kombo, au sein du parti. « L’UDPS [Union pour la démocratie et le progrès social] n’est pas concerné par ce forum illégitime issu des manipulations du laboratoire de Daniel Ngoy Mulunda, le président de la Céni [Commission électorale nationale indépendante] », a ainsi déclaré Raphaël Kapambu, le secrétaire national chargé de la communication, le même qui a annoncé l’exclusion de Thimotée Kombo de l’UDPS.

Mais cette politique de la chaise vide ne fait pas l’unanimité au sein du parti. D’autres militent pour la présence effective des élus de l’UDPS au Parlement, désireux de porter le combat de la démocratie à l’intérieur même des institutions. Les deux camps attendent qu’Etienne Tshisekedi tranche. Et même en cas d’exclusion, la loi permet aux élus de demeurer au Parlement tant qu’ils n’auront pas adhéré à un autre parti.

Source: RFI



Related Articles

RDC : Etienne Tshisekedi à Kinshasa, une question d’heure

[GARD align= »center »] Plus que quelques heures pour assister au retour à Kinshasa d’Etienne Tshisekedi. L’opposant historique arrive dans la capitale

RDC: fin de la visite de Joseph Kabila à Brazzaville

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila a achevé dimanche une visite de deux jours au

Vague d’expulsion des Congolais en Angola et en Afrique du Sud

L’opération vise des irréguliers qualifiés d’immigrants économiques que les services compétents des pays concernés ont rapatriés, souvent, dans des conditions dégradantes.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*