RDC : Meetings et contre-meetings pour célébrer les 26 ans de la démocratie.

[GARD align= »center »]

Manifestation Kinshasa 24 avril 2016

Manifestation Kinshasa 24 avril 2016

La journée du 24 avril marquant l’avènement de la démocratie en République Démocratique du Congo a été bel et bien commémorée. Pour cette année 2016, cette date souvenir a été célébrée dans une atmosphère particulière marquée par des meetings et contre meetings à Kinshasa et dans quelques villes du pays.

La date du 24 avril restera une date souvenir en République Démocratique du Congo. Une date importante dans l’histoire politique de la RDC. C’est à cette date qu’en 1990, le pays jusqu’alors en plein dictature de Mobutu Sese Seko entrait officiellement dans la voie de la démocratisation à la suite justement d’un discours mémorable prononcé par ce dernier. Le Maréchal annonçait la fin du monopartisme au profit du multipartisme synonyme de la démocratie.

26 ans après comme chaque année désormais, la date est célébrée afin de commémorer l’avènement de la démocratie et très souvent c’est dans une ambiance particulière. Et ce n’est pas l’an 2016 qui a dérogé à la règle.

Meeting Vs Meeting

Comme dans tout pays, en République Démocratique du Congo, le pouvoir en place et l’opposition se livrent une guerre sans merci, une sacrée bataille interminable mettant en scène parfois des techniques et stratégies déloyales. Le dimanche 24 avril, l’on a assisté à un nouveau feuilleton dans une bataille qui s’est enlisé autour d’un contexte politique délicat surtout avec le débat actuel qui continue d’enfler concernant la fin constitutionnelle du régime de Joseph Kabila.

Comme annoncé depuis plusieurs semaines, l’opposition a tenu son meeting bravant tout de même l’exigence de l’Hôtel de ville de délocaliser le meeting vers un endroit fermé. C’est finalement dans l’espace ouvert compris entre le siège des Fonus, parti de l’opposant Joseph Olenghay et le terrain du boulevard Triomphal aux alentours du stade des martyrs que la Dynamique de l’opposition, une plate forme constituée par une poignée d’opposants comme Eve Bazaiba du MLC, Jean-Lucien Bussa du CDER, Martin Fayulu de l’ECIDE, Vital Kamerhe de l’UNC, Joseph Olenghankoy des FONUS, Delly Sesanga de l’ENVOL, Jean-Claude Vuemba du MPCR a mobilisé une foule des partisans. Tous ont parlé un même langage : Le respect de la Constitution et la tenue des élections. « La victoire est déjà là. L’alternance, c’est maintenant », a lancé le député Albert-Fabrice Puela, modérateur de la structure. A noter que le meeting s’est déroulé dans le calme sans incident majeur signalé.

A Lubumbashi, par contre, tout a tourné au vinaigre. Le meeting initié par Moise Katumbi le même dimanche n’a pas eu lieu. Selon des témoins, la Police a quadrillé le lieu et a dispersé à coup des gaz lacrymogènes les partisans de l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga. Moise Katumbi avait tenté de braver les gaz lacrymogène mais il a dû rebrousser chemin.

A en croire, un de ses proches, le véhicule de Katumbi a été ciblé et des balles en caoutchouc ont tirées sur sa voiture de Moïse.

Le bureau conjoint des nations unies pour les droits de l’homme (BCNUDH) qui n’a pas pu se rendre sur lieu du meeting a regretté le refus d’accès à son équipe par l’Agence Nationale de Renseignement au lieu de réunion à Lubumbashi.

La Majorité a répondu à l’opposition.

A un rassemblement de l’opposition, une réponse du camp de la majorité. C’est le sens de la grande mobilisation lancée par le Pprd, parti présidentiel. Ce même dimanche dans la municipalité de Limité à l’Est de Kinshasa le Pprd avait également donné rendez-vous à ses partisans pour dit-il commémorer le début du processus de démocratisation du pays.  Une grande mobilisation synonyme de réponse du berger à la bergère. 

Une immense foule avait fait le déplacement scandant des chants à l’honneur de son autorité morale, le Président Joseph Kabila.

Même si la consternation générale suite à l’annonce de la disparition tragique de l’artiste musicien Papa Wemba à Abidjan le même dimanche matin a volé à la célébration de la journée du 24 avril, l’affrontement par meetings interposés s’est tout de même tenu.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
kinshasamanifestationoppositionRDC

[fbcomments]

Related Articles

RDC: Après 2 mois d’absence, Moïse Katumbi est arrivé à Lubumbashi

[GARD align= »center »] Après plus deux mois d’absence le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi est rentré ce mardi 23 décembre dans sa

RDC: 25 civils tués dans une attaque à caractère ethnique dans l’Est

[GARD align= »center »] Vingt cinq civils ont été tués lors d’une attaque menée par une milice de l’ethnie nande dans une

RDC : la Belgique met en vente des propriétés situées dans plusieurs villes du Congo

[GARD align= »center »] L’administration des Services patrimoniaux du SPF Finances vient de mettre en vente une demi-douzaine de propriétés situées dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*