RDC : Moïse Katumbi promet un message important sur son compte twitter

Le populaire gouverneur de la province du Katanga (sud-est de la RDC), Moïse Katumbi Chapwe

Le populaire gouverneur de la province du Katanga (sud-est de la RDC), Moïse Katumbi Chapwe|Reuters

Pressenti pour être candidat à la prochaine élection présidentielle en République Démocratique du Congo (RDC) en 2016, Moïse Katumbi, le gouverneur du Katanga vient de créer un compte twitter officiel et promet y diffuser des nouvelles sur l’avenir de la RDC.

« Ce compte officiel est désormais ouvert ; suivez-moi pour échanger sur mon actu et l’avenir de la RDC », lit-on sur le compte dont le tout premier message promet des nouvelles bientôt sur l’avenir de la RDC.

L’arrivée de Moïse Katumbi  sur twitter n’est pas anodine pour plusieurs observateurs de la scène politique congolaise. D’aucuns pensent qu’il s’agit d’une étape franchie vers l’annonce de sa candidature à la présidentielle censée avoir lieu en novembre 2016 en RDC.

M. Katumbi a lui-même précisé qu’il avait l’intention de diffuser bientôt par ce canal un message à destination du monde entier. En revanche, le gouverneur de Katanga a refusé d’indiquer que le message qu’il promet est celui de la confirmation de sa candidature, pressentie depuis plusieurs mois, à la prochaine présidentielle.

Mais pour certains analystes, il y a des signes qui ne trompent pas. En effet sur l’image de son profil par exemple, M. Katumbi apparaît cravaté et souriant en train de saluer de la main des partisans. La banderole de son compte montre une photo de la foule venue l’accueillir à Lubumbashi, capitale du Katanga et deuxième ville du pays, fin décembre 2014.

On se souvient que ce jour-là, Moïse Katumbi, accompagné de Gabriel Kyungu, président de l’assemblée provinciale du Katanga, avait lancé en termes sibyllins un avertissement à Joseph Kabila lui demandant de ne pas chercher à s’accrocher au pouvoir.

A la tête du pays depuis 2001, Joseph Kabila crée jusqu’à ce jour la confusion sur ses intentions et son avenir politique alors que la Constitution lui interdit de briguer un nouveau mandat.

La Société civile et l’opposition le soupçonnent de vouloir chercher à s’offrir un pouvoir à vie en modifiant la Constitution ou en retardant les élections.

Moïse Katumbi richissime homme d’affaires et cadre de la majorité présidentielle est également le président du « Tout Puissant Mazembe » de Lubumbashi.

Le ministre congolais des Relations avec le Parlement, Tryphon Kin-Kiey pense que la démarche de M. Katumbi signifie qu’il « s’apprête à dire qu’il est prêt pour la haute charge ».

De l’autre côté, Joseph Kabila continue de perdre ses soutiens dans son entreprise qui consiste à se maintenir à la tête du pays. La semaine dernière, les dirigeants de sept partis congolais qui lui demandaient de respecter la Constitution et de  préparer l’alternance politique au sein de la majorité, ont décidé de quitter le navire après le refus du Président Congolais.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Moise KatumbiRDCtwitter

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

RDC : l’opposition radicale appelle à « un vrai dialogue inclusif »

[GARD align= »center »] Le « Rassemblement » de l’opposition congolaise s’est déclaré mardi ouvert à un « vrai dialogue inclusif » en République démocratique du

RDC: Kabila en Chine pour examiner le renforcement des relations sino-congolaises

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila effectue depuis mercredi une visite d’Etat en Chine. Cette

VIVEMENT LA MARCHE DU 16 FEVRIER 2012-02-14

Outrés par les turpitudes d’un pouvoir arrogant qui a sciemment détourné les ressources publiques pour confisquer l’expression électorale du 28

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*