RDC: QUE CACHE LE DIALOGUE RÉCLAMÉ PAR TSHISEKEDI ?

 [GARD align= »center »] 

Le président de l'UDPS, Etienne Tshisekedi

Le président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi

Je crois qu’il y a une chose qui échappe à tout le monde dans cette démarche de dialogue que demande Étienne Tshisekedi. Il a envoyé des lettres aux ambassades à Kinshasa et à Martin Kobler afin que ce dialogue se tienne à Addis Abeba et la signature à Kinshasa entre lui et l’imposture. Mais il faudrait pousser plus loin pour comprendre ce qui s’y cache.

Sur quoi déboucherait donc ce dialogue? 

Mr. Étienne Tshisekedi sachant que sa vérité des urnes ne tient pas devant la communauté internationale à cause de son désengagement des procédures juridiques de règlement du contentieux électoral va y revendiquer la tenue des nouvelles élections selon les accords de Pretoria. Ce qui va rejoindre en quelque sorte la démarche actuelle des imposteurs au pouvoir. Revenir sur les préalables des élections libres, transparentes et démocratiques; le recensement administratif.

Puisqu’il est question de dialoguer, ils aboutiront certainement à la conclusion d’un nouveau cadre constitutionnel que revendiquera l’imposture en contre partie de la promesse et de la garantie du respect du calendrier électoral et du recensement administratif avec en sus le mea culpa susurré sur les bouts des lèvres pour faire plaisir à Monsieur Étienne Tshisekedi. Ce qui va permettre la négociation d’une nouvelle constitution ou la révision afin de redonner une nouvelle virginité politique à Joseph Kabila et le report des élections pour 2018. Entretemps, le peuple qui tient au changement sera de nouveau embobiné dans la farine et va encore croire au combat interminable de Mr. Étienne Tshisekedi.

En 2018, les élections auront lieu avec tous les caciques du système de l’imposture reconvertis « opposants »; Vital Kamhere, Moïse Katumbi, Jean Claude Muyambo etc…

Ils tricheront encore et dans cette mêlée, Mr. Tshisekedi servira une fois de plus de marchepied. Comme d’habitude, il sera innocenté d’avoir commis juste une erreur politique ou d’avoir été mal conseillé. Ce qui serait évidemment une illusion démocratique vendue au pauvre peuple Congolais. Un leader qui a commis plusieurs erreurs dans sa vie politique doit connaître ses faiblesses, s’il ne les connaît pas, cela ne signifierait rien d’autre qu’une machination consciente.

Voilà pourquoi le peuple Congolais doit, dès maintenant, bloquer Étienne Tshisekedi afin qu’il ne prenne plus le pays en otage et chasser l’imposteur à la tête de notre pays, Joseph Kabila.

Jean Claude Manzueto

 


Tags assigned to this article:
politiqueRDCtshisekedi

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

RD Congo : un budget 2015 plus ambitieux que celui du gouvernement

 [GARD align= »center »] Après avoir rappelé que le budget de l’Etat congolais n’était que de 300 millions de dollars américains, le

RÉFLEXION – Où va l’Europe ?

Cette question, tous ceux qui, sur les cinq continents, observent à la loupe l’Union européenne la posent avec une inquiétude

John Dramani Mahama, président par intérim du Ghana, peut rêver d’un destin à la « nigériane » !

La mort, au printemps 2010, du président de la République du Nigéria, Umaru Yar’Adua, avait propulsé sur le devant de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*