RDC: retour imminent du gouverneur de Katanga, après des mois d’absence

RDC: retour imminent du gouverneur de Katanga, après des mois d’absence

 [GARD align= »center »]

Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga  (RDC)

Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga (RDC)

Moïse Katumbi, gouverneur de la province du  Katanga sera de retour en République démocratique du Congo mardi 23 décembre 2014, a annoncé le maire de la ville de Lubumbashi.

Moise Katumbi était aux soins à Londres causés par une tentative d’empoisonnement à l’arsenic remontant à 2011. En Rdc, toute la ville est mobilisée par les autorités politico-administratives pour accueillir leur gouverneur qui a passé plus de trois mois hors de sa province.

Le maire de la ville a déclaré à Radio Okapi : «Vous devez vous amasser le long des principales artères pour ovationner l’autorité  provinciale».

Des journalistes de certains médias internationaux sont arrivés à Lubumbashi pour  couvrir cet  événement.

Les chefs des quartiers sillonnent la ville, mégaphone en main, pour mobiliser la population pour ce retour.

Une tribune est érigée à la grande Place de la poste qui sera le point de chute de la caravane de Moïse Katumbi. C’est à cet endroit que le gouverneur s’adressera à la population, précise Radio Okapi.

Moise Ratumbi est également le propriétaire du célèbre TP Mazembe, club phare du foot congolais.

© OEIL D’AFRIQUE

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
katangaMoise KatumbiRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Gabon : Emmanuel Issoze Ngondet nouveau Premier ministre

[GARD align= »center »] Avec le président Ali Bongo, les choses passent vite. Investi mardi dans sa fonction de chef d’Etat pour

Kinshasa : bilan alourdi après un accident de circulation, 23 morts

L’accident de circulation qui a eu lieu vendredi 3 mai à Kinshasa a fait au moins vingt-trois morts, selon la

Manifestations meurtrières à Brazzaville: Amnesty demande l’ouverture d’une enquête

Plusieurs rues de Brazzaville ont été ce mardi le théâtre d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants contre le référendum

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*