RDC, salut au drapeau obligatoire dans toutes les écoles

Les élèves de la République démocratique du Congo ont repris l’école ce 7 septembre 2015. Salut au drapeau

Les élèves de la République démocratique du Congo ont repris l’école ce 7 septembre 2015

Cette rentrée scolaire 2015 marque un renouveau pour les élèves de la République démocratique du Congo. Depuis la reprise de l’école ce 7 septembre, ils doivent dorénavant s’exécuter au salut au drapeau accompagné de l’hymne national avant chaque rentrée de classe.

Cette mesure, anciennement abandonné en 1990 avec l’avènement du multipartisme, avait été annoncé par le Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS-INC), Maker Mwangu Famba, lors de de la cérémonie du 2 septembre à l’Institut Mr Bokeleale à Gombe.

Le Ministre de l’ESP-INC évoque l’intérêt de la réinstauration de ses deux actes solennels exigés aux élèves selon trois fondements : « l’école est un milieu où l’élève commence à accepter le pouvoir et l’autorité des personnes étrangères et où il apprend de nouvelles normes de comportement ; l’école est un milieu où l’enfant apprend des valeurs, des idées nécessaires pour la stabilité politique, la cohésion sociale, le bien-être économique et la vie culturelle de la collectivité ; la citoyenneté et l’éducation sont étroitement liées dans la mesure où l’initiation à la nouvelle citoyenneté concerne et surtout l’école. ».

A cet effet, des kits comprenant des drapeaux, des cordes, des textes de l’hymne national « Debout Congolais », effigies du chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange… le tout a été remis aux trente Directeur provinciaux de l’éducation.

Ces deux nouveaux rituels adoptés à l’unanimité par les élèves, trouvent moins de sens aux yeux de certains parents qui n’en voient pas forcément d‘utilité dans l’éducation de leurs enfants, tandis que pour d’autres parents cette nouveauté est un bon moyen pour inculquer l’esprit patriotique à leurs enfants.

Dans le même élan, le gouvernement a aussi sacré le 30 octobre comme la « Journée civique et patriotique ». Lors de cette journée, il sera essentiellement mis l’accent sur les valeurs patriotiques et civiques que les enfants doivent intérioriser notamment l’amour du pays, le respect des biens publics, le respect des aînés, des valeurs de démocratie, de tolérance, des droits de l’homme.

Naïma Ounane
© OEIL D’AFRIQUE

Naïma OUNANE

Naïma OUNANE

Journaliste à Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
DrapeauécolekinshasaRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Guillaume Soro, le père de la dignité des populations du Nord, selon Alassane Ouattara

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a rendu dimanche un vibrant hommage au Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori

RDC: dialogue national, Edem Kodjo face aux convaincus et aux incrédules

[GARD align= »center »] Après son premier véritable face à face avec la presse dans sa nouvelle casquette de facilitateur du dialogue,

Armée ougandaise : « Nous ne resterons pas les bras croisés »

L’armée ougandaise préconise une solution pacifique au conflit entre le Soudan du Sud et le Soudan. Mais dans un scénario

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*