RDC: sanctions contre China First Highway Engineering Co

RDC:  sanctions contre China First Highway Engineering Co

[GARD align= »center »]

(Photo d'illustration)

(Photo d’illustration)| Bbc.co.uk

La Banque africaine pour le Développement (BAD) vient de sanctionner l’entreprise chinoise, China First Highway Engineering Co (CFHEC). La société s’est rendue coupable de pratiques frauduleuses et des manœuvres collusoires dans le cadre d’un appel d’offres pour un contrat financé par la Banque en République démocratique du Congo.

La décision de la BAD est sans ambages.  China First Highway Engineering Co est exclue de tout contrat pour une durée de trois ans à compter du 15 décembre 2014. De même, elle devra payer une amende de 18,86 millions de dollars.

« Aucune société n’est de taille à ne pas pouvoir être sanctionnée. Les entreprises internationales prenant part à des projets de développement doivent s’assurer que tout marché avec le groupe de la Banque africaine de développement est au-delà de tout soupçon. Les bénéficiaires de marchés financés par la BAD doivent adhérer aux normes éthiques les plus rigoureuses», a déclaré Anna Bossman, directrice d’IACD.

Cette décision prise par la BAD a été notifiée à China Communications Construction Company Ltd. (CCCC), société mère de CFHEC.

Pour les responsables de la BA, la  China Communications Construction Company Ltd est aussi coupable d’un manque de contrôle, concernant une offre soumise par l’une de ses filiales qui est la CFHEC.

En 2012, la CFHEC avait souscrit à une offre pour un contrat financé par la BAD dans le cadre du Projet d’aménagement de la route Batshamba-Tshikapa, en RDC.

Mais, afin de mettre en valeur les références de l’entreprise, CFHEC avait prétendu avoir obtenu dans le passé un autre contrat financé par la banque. Ce que dénoncent les responsables de la BAD.

La CFHEC a été également complice quand elle s’est  engagée dans une manœuvre collusoire en coopérant avec un concurrent dans la préparation des soumissions. Inadmissible pour la BAD qui a alors décidé d’exclure l’entreprise de toute soumission d’ici trois ans.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
CFHECRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Gabon: Ali Bongo règle ses comptes à l’opposition à l’issue d’une manifestation

Au cours d’un meeting du parti au pouvoir à Libreville, le Président gabonais Ali Bongo a réglé ses comptes à

Le président angolais dos Santos annonce qu’il quittera la vie politique en 2018

[GARD align= »center »] Le président angolais José Eduardo dos Santos, au pouvoir sans discontinuer depuis 1979, a annoncé vendredi son intention

Congo: le principal parti de l’opposition remporte une mairie dans le sud

 [GARD align= »center »] Une militante de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), premier parti de l’opposition au Congo, a été

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*