RDC: sept morts dans des combats entre l’armée et une rébellion

[GARD align= »center »]

Des soldats de l’armée congolaise patrouillent à la recherche de rebelles ougandais de l’ADF, près de Beni, dans le Nord-Kivu, en décembre dernier.|Reuters

Au moins sept personnes ont été tuées jeudi dans des affrontements à l’arme lourde entre des miliciens et des militaires congolais à Beni dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source policière.

Tôt dans la matinée des rafales d’armes légères et des détonations de tirs d’armes lourdes étaient entendues en provenance d’un quartier est de Beni, ville du nord de la province du Nord-Kivu.

« Lors des affrontements près de l’état-major de la police, sept assaillants ont été tués et un huitième est grièvement blessé », a déclaré l’AFP le colonel Safari Kazingufu, chef de la police de Beni.

« Les assaillants tentaient de libérer des détenus de l’état-major, de l’auditorat militaire ainsi que des détenues de la prison de femmes de Beni », a ajouté l’officier qui a indiqué qu’ils « ont été repoussés loin » de ces trois cibles.

Le 11 juin, 900 détenus s’étaient évadés de la prison de Beni après une attaque armée menée par des inconnus.

Samedi et dimanche les Forces armées de la RDC (FARDC) avaient affronté des miliciens d’un groupe d’autodéfense dans de violents combats qui ont fait au moins une dizaine de morts dans la région de Beni.

L’armée a affirmé que parmi les assaillants, il y a des prisonniers qui s’étaient évadés de la prison centrale de Beni le 11 juin.

Les Maï-Maï sont des groupes « d’autodéfense » constitués sur une base essentiellement ethnique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour combattre les envahisseurs ougandais ou rwandais. Certains n’ont jamais désarmé.

L’Est congolais, constellé de groupes armés nationaux et étrangers, est déchiré par plus de vingt ans de conflits armés, alimentés par des différends ethniques et fonciers, la concurrence pour le contrôle des ressources minières de la région et des rivalités entre puissances régionales.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
arméeConflitRDCongorébellion

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Jeudi 26 mai, toute la RDC en mode « marche »

Ce jeudi 26 mai n’était pas un jour ordinaire en République Démocratique du Congo (RDC). En cause, tout le pays

Bientôt Koffi Olomide devant la justice française ?

Il y a de ces personnalités qui ne laissent indifférent, c’est le cas du chanteur Koffi Olomide. Il y a ceux

Congo- Brazza: la zone économique spéciale de Pointe Noire en voit de voir le jour 

[GARD align= »center »] C’est le projet qui devrait couronner le passage du Président Denis Sassou Nguesso à la tête du Congo.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*