RDC: Sindika Dokolo lance le mouvement citoyen « les Congolais debout »

Sindika Dokolo

Après plusieurs mois de prise de parole sur les réseaux sociaux, Sindika Dokolo lance « Congolais Debout », un mouvement citoyen qui va lutter pour une alternance politique en République Démocratique du Congo.

À la une du site internet dédié à son mouvement Sindika Dokolo déclare : « Nous sommes un mouvement citoyen, patriote et pacifique constitué des Congolais de toute sensibilité religieuse ou politique. Nous avons décidé de nous réunir autour d’un idéal de justice, de liberté et de dignité pour notre pays. »
Proche de Moïse Katumbi mais surtout gendre du président angolais José Eduardo dos Santos, Sindika Dokolo officialise ainsi son entrée dans la bataille pour l’alternance politique en RDC. 
Pour certains observateurs de la vie politique congolaise, le ticket « Katumbi-Ndokolo » serait l’atout absolu pour une opposition en mal de Leadership depuis la disparition du Président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi.
D’autres s’interrogent sur la nécessité de créer une énième plateforme alors que depuis quelques années, la RDC a vu naître les mouvements Lucha, Filimbi et politiquement les partis politiques ne manquent pas au Congo. Le pays en compte un peu plus de 500.
Roger Musandji
Oeil d’Afrique
Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
Mouvement citoyenRDCSindika Dokolo

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Football: Maxwell Cornet et Seko Fofana choisissent les « Elephants » et l’équipe de France

[GARD align= »center »] Sélectionné chez les équipes de jeunes de la sélection française, Maxwell Cornet et Seko Fofana ont fait le

Burkina Faso: Zéphirin Diabré enlève son manteau de chef de file de l’opposition

 [GARD align= »center »] L’opposant burkinabè Zéphirin Diabré n’est plus le chef de file de l’opposition. L’homme a décidé de mettre fin

La justice du Togo veut 9 millions de dollars pour libérer Le Floch-Prigent

La justice togolaise a conditionné la libération de Loïk Le Floch-Prigent, ex-patron du pétrolier français Elf, inculpé pour complicité d’escroquerie,

1 commentaire

Espace commentaire
  1. ALAIN VATUSIDI
    ALAIN VATUSIDI 3 septembre, 2017, 13:47

    Souhaite adherer au mouvement

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*