RDC: un protocole d’accord entre la MP et l’UDPS socle des conclusions du dialogue national

[GARD align= »center »]

Manifestation UDPS. Image d'archives. Dialogue

Manifestation UDPS. Image d’archives.

Le dialogue national congolais qui devrait prendre fin dans quelques jours a connu de nombreux rebondissements. « Participera ou ne participera pas » la presse nationale et internationale a été alimenté par ces épisodes d’incertitudes sur là participations des uns et les autres à ce rendez-vous devenu vital pour la République Démocratique du Congo.

Après quinze jours de travaux, un accord politique semble être acquis. Le Président Joseph Kabila ayant usé de deux mandats , devrait rester à la tête du Congo jusqu’à l’installation effective du nouveau président élu. Tout comme la refonte totale du fichier électoral serait également déjà acquis. Mais, le principal accord reste l’ordre de l’organisation des élections. En effet, la majorité présidentielle et l’opposition ont conclu à l’accouplement des élections Présidentielles, Législatives et locales.

Dans un document  intitulé  » Le protocole d’accord sur la feuille de route des accords entre l’UDPS et la majorité présidentielle en vue de la mise en oeuvre du dialogue politique national et inclusif » dont la rédaction d’Oeil d’Afrique a reçu une copie, plusieurs points signés entre les deux parties devraient figurer dans l’accord issue du dialogue national conduit par monsieur Edem Kodjo, le facilitateur envoyé par l’Union Africaine.

Pourtant ces résolutions sont déjà rejetés par l’opposition congolaise réunie au sein du Rassemblement, conduit par Etienne Tshisekedi, President de l’Union (UDPS). 

Un faux document ?

C’est ce que affirme Peter Kazadi, conseiller juridique d’Etienne Tshisekedi. « Je m’étonne du crédit que l’on accorde à cette publication. Ce document est un faux. Cela n’honore pas les auteurs de ce torchon. Dans un accord saisie sur ordinateur, les noms des signataires sont déjà écrits et on vient simplement apposé . Puis, je voudrais vous dire que le fameux Tendaie K ne fait pas parti de l’Udps. Nous sommes depuis un moment victime de ce type de faux document. Rappelez vous que quelques jours avant notre dernière manifestation ou l’opération « école morte », la majorité présidentielle avait fait circuler via les réseaux sociaux des faux affirmant que la manifestation était reportée. Donc, sachez que vous avez affaire à un faux document.« 

Mais, certains membres de l’udps benelux ont une autre vision de ce qui s’est déroulé durant la convalescence du sphinx de Limété.

« Ce document n’est pas le résultat d’une action menée par l’UDPS. Mais, par une branche familiale du President Tshisekedi, croyant qu’il ne pourra se remettre de sa maladie, avait entrepris les négociations avec le pouvoir de Joseph Kabila afin de partager le gâteau avec lui. Mais, par la grâce de Dieu, le Sphinx est de nouveau sur pieds et ces éléments ont été vite écartés. » dénonce un membre de l’udps benelux ayant requis l’anonymat.

Que contiendra l’accord final du dialogue national?

C’est quasi certain. Le dialogue accouchera d’une période de transition devant conduire le pays jusqu’à l’organisation des élections. Mais alors avec quels animateurs ? Pour le Chef de l’Etat, pas de doute, ce serait biensur Joseph Kabila bien qu’arrivé en fin de son deuxième mandat consécutif. Le Président Kabila devrait être accompagné par un gouvernement de transition formé des membres venus à la fois de la majorité mais également de l’opposition. La société civile, autre composante à ce dialogue devrait également bénéficier de quelques portefeuilles.

Entre la volonté de voir l’élection présidentielle en premier pour les uns en contradiction des autres préférant les locales avant tout, il fallait couper la poire en deux. Ainsi, il a été décidé que tous les scrutins se passeront de manière concomitante. Le cycle électoral débutera simultanément avec les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales.

Autre sujet relatif aux élections, c’est la refonte du fichier électoral. Comme convenu, elle sera totale et devrait s’étendre sur une durée de 16 mois+1 jour.

Concordance avec le protocole d’accord entre la majorité présidentielle et l’Udps

Des conclusions qui ressemblent fortement au point 9 du fameux protocole d’accord entre la MP et l’UDPS. « Les deux parties conviennent de tenir compte des revendications légitimes exprimées et procéder : à l’identification des électeurs, à l’enterrement des électeurs et à la constitution d’un nouveau fichier électoral ainsi qu’à l’enterrement des nouveaux majeurs et des autres catégories légalement admises notamment des congolais vivant à l’étranger. »

Tout comme en son point 10, le protocole accepte les conclusions des experts. En ce qui concerne le nouveau calendrier électoral : « au regard du travail des experts sur la crédibilité du processus électoral. »

Si à l’issue du dialogue national, l’essentielle des revendications trouvent des réponses adéquates et surtout comme souhaité lors des négociations bilatérales entre les deux premiers mouvement politique du Congo. Comment expliquer à la nation que ces conclusions ne seraient pas la solution d’une sortie de crise? A moins que d’autres intérêts poussent certains à souhaiter le chaos dans un pays qui ne s’est jamais remis de la déstabilisation de la région des grands lacs dont il est la principal cible.

image

image-1

Roger Musandji
© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
dialogue nationalpolitiqueRDC

[fbcomments]

Related Articles

Wade a reconnu sa défaite

Le président sortant, Abdoulaye Wade, a appelé dimanche à 21h 30 son rival Macky Sall, candidat de la coalition ’’Bennoo

Le top 10 des pays africains les plus espionnés par les USA

[GARD align= »center »] L’Afrique n’a pas été épargnée par le programme secret de surveillance des Etats-Unis, baptisé Prism. Ce dernier est

Kenya: Odinga doit être « déclaré vainqueur », selon l’opposition

La coalition de l’opposition kényane a enjoint la Commission électorale (IEBC) de déclarer son candidat Raila Odinga « vainqueur » de l’élection

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*