RDC: Vital Kamerhe invite les Congolais à tirer une leçon sur la chute de Compaoré

RDC: Vital Kamerhe invite les Congolais à tirer une leçon sur la chute de Compaoré

 [GARD align= »center »]

l’opposant Vital Kamerhe

Le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe

En République Démocratique du Congo (RDC), le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe, estime que les autorités de son pays doivent tirer des leçons de la chute du pouvoir de Blaise Compaoré.

L’opposant congolais a d’abord félicité, lors d’une conférence de presse vendredi à Kinshasa, le peuple, les leaders politiques et ceux de la société civile burkinabè pour le changement survenu dans leur pays.

«Ceci démontre que nos peuples ont compris que c’est eux qui donnent le pouvoir et que c’est eux qui peuvent le retirer et que leur destin, c’est entre leurs mains», a affirmé Vital Kamerhe.

Ensuite, il a indiqué qu’il revient aux dirigeants congolais de tirer de bonnes leçons de cette situation.

«Les différents chefs d’Etat doivent comprendre que plus rien  ne sera comme auparavant. Et ceci doit être une leçon qui doit être retenue chez nous aussi, où nous avons choisi la lutte pacifique», a-t-il dit.

Candidat à la prochaine élection présidentielle au Congo, Kamerhe appelle à un dialogue entre l’opposition et le pouvoir congolais. Pour lui, la majorité présidentielle doit aborder, avec les partis d’opposition, les questions de divergences autour de Martin Kobler. Pour sa part, le pouvoir congolais a indiqué par le biais de son porte-parole, Luzanga Shamandevu, que «ce qui se passe au Burkina Faso ne concerne que les Burkinabé et non la RDC».

Depuis plusieurs mois, on soupçonne le Président Joseph Kabila de vouloir modifier la Constitution du pays pour se représenter à un nouveau mandat présidentiel. Ce que la loi en vigueur lui interdit.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
RDCVital Kamerhe

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Centrafrique: violents accrochages entre soldats français et ex-Séléka

[GARD align= »center »] De violents accrochages ont opposé lundi soldats français et combattants de la Séléka à Batangafo, dans le nord

Gabon : Ali Bongo et ses ministres indésirables au Conseil de la magistrature

[GARD align= »center »] Mardi au tribunal de Libreville, le Syndicat national des magistrats du Gabon (SYNAMAG) a exigé le retrait des

Affaire Bemba: Fin à la CPI de la présentation des éléments de preuve de la défense

La représentation de la Cour pénale internationale (CPI) à Kinshasa a fait part mercredi, dans un message, de la fin

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*