RDCongo: l’ONU donne 48 heures aux rebelles pour quitter Goma

RDCongo: l’ONU donne 48 heures aux rebelles pour quitter Goma

Les Nations unies ont donné mardi 48 heures aux rebelles du M23 pour quitter la ville de Goma, à l’est de la République démocratique du Congo, sans quoi ils feront face à l’usage de la force.

Une nouvelle brigade d’intervention va être utilisée pour la première fois afin de venir en aide à l’armée de la RDC pour instaurer une zone de sécurité dans la ville, de nouveau menacée par le M23 ces dernières semaines.

Selon un communiqué, la force de l’ONU en RDC, la Monusco, a donné aux rebelles du M23 jusqu’à jeudi à 16H00 (20H00 GMT) pour aller remettre leurs armes à la base de la Monusco et se joindre à un programme de démobilisation.

Après cela, ils seront considérés comme une menace pour les civils et la Monusco prendra toutes les mesures nécessaires pour les désarmer, y compris l’usage de la force en accord avec son mandat et les règles qui entourent son action.

Une zone de sécurité proposée par les Nations unies inclut Goma et ses banlieues au nord.

Le M23 a lancé une nouvelle offensive contre l’armée de la RDCongo aux abords de Goma le 14 juillet.

Le M23 a tiré sans distinction, y compris avec des armes lourdes, ce qui a provoqué la mort de civils, a rapporté la Monusco.

Le M23 a aussi visé des installations de l’ONU. La zone de sécurité repoussera ces menaces indirectes hors d’atteinte de Goma. Cette zone de sécurité peut être agrandie si besoin, disent encore les Nations unies.

Selon les experts de l’ONU le Rwanda voisin a fourni des troupes et une aide militaire au M23. Le gouvernement de la RDC a également rapporté ces faits, mais Kigali a de nouveau nié toute aide.

Les Etats-Unis avaient appelé la semaine passée le Rwanda à cesser tout soutien aux forces rebelles.

Avec AFP


Tags assigned to this article:
gomaM23Monusco

Related Articles

Zuma veut dépenser 18 millions d’euros pour rénover sa maison

Le président sud-africain Jacob Zuma prévoit de dépenser 18 millions d’euros d’argent public pour faire rénover sa résidence rurale privée,

Le Premier ministre centrafricain démissionne

[GARD align= »center »] Le Premier ministre centrafricain André Nzapayéké a démissionné mardi, suite à l’accord de paix conclu fin juillet à

Niger: 18 militaires, un civil, quatre kamikazes tués à Agadez

Dix-huit militaires nigériens et un civil ont été tués jeudi dans l’attentat contre un camp militaire à Agadez, dans le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*