Rebranding Africa Forum : Préparer l’Afrique à ses « trente glorieuses » ?

Thierry Hot à la tribune du Rebranding Africa Forum 2015

Thierry Hot à la tribune du Rebranding Africa Forum 2015

Une chose est sûre : le Rebranding Africa Forum (RAF) est devenu un rendez-vous incontournable pour les leaders africains, dans la phase de développement du continent.

Comment réduire le chômage des jeunes en Afrique ? Comment peut-on promouvoir la croissance si on ne passe pas par l’éducation ? Les technologies digitales peuvent-elles aider à une croissance inclusive ? En quoi la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes peut-elle accélérer la croissance? C’est à ces questions, entre autres, que la deuxième édition du Rebranding Africa Forum, a tenté de répondre ce samedi 17 octobre 2015 à Bruxelles. La rencontre qui avait pour thème « Investir en Afrique, Entreprendre pour l’Afrique » se veut résolument force de proposition en matière d’émergence en Afrique. C’est en ce sens qu’a été édité un guide de l’émergence africaine intitulé « L’émergence de l’Afrique en 50 idées clés ». Distribué lors du forum, ce guide est une synthèse des propositions qui sont ressorties de la 1ère édition du Rebranding Africa Forum organisée le 18 octobre 2014 en Belgique.

Cette année, pendant trois jours (du 16 au 18 octobre 2015), plusieurs centaines de participants et personnalités politiques, experts, acteurs du monde des affaires… se sont concertés pour orienter les décideurs de demain. Pas question de se « noyer » dans l’autosatisfaction stérile et la complaisance. Les chiffres impressionnants de la croissance africaine sont certes encourageants mais pas suffisants. Il a donc été fait un état des lieux de cette croissance tout en mettant en relief les avancées observées sur le continent. Repenser l’Afrique pour la préparer à son développement futur tel a été l’un des principaux angles de ce forum économique désormais incontournable.

Le Sénégal, pays invité d’honneur, et son PSE

À la veille du forum, les participants ont été accueillis au Sheraton de Bruxelles pour un diner de travail qui s’est ouvert sur un discours très attendu du Premier Ministre sénégalais Mohamed Ben Abdallah Dionne. Belle attention du président sénégalais qui, n’ayant pas pu se déplacer, a envoyé le numéro un de son gouvernement accompagné de Mountaga Sy, Directeur de l’agence nationale pour la promotion des investissements et des grands travaux au Sénégal (Apix). « Le Sénégal fait partie de ces trains qui arrivent à l’heure », s’est enthousiasmé Thierry Hot, instigateur du forum. Le PSE (Plan Sénégal Émergent) initié par le président de la République du Sénégal a largement été présenté au cours de ce forum. La question de l’émergence s’est déclinée dans plusieurs pays africains (plan Gabon émergent, plan national de développement en Côte d’ivoire…), mais ces plans sont-ils toujours pertinents sans travail préalable sur les maux concrets des populations de ces pays ? « On parle d’émergence mais le capital humain n’est pas toujours émergent », rappelle Didier Acouetey, PDG d’AfricSearch. Pour ce membre de plusieurs Think Tank, il est primordial, en mettant en place le processus d’émergence, de ne pas oublier le principal : éduquer la jeunesse qui demain sera l’héritière de cette émergence. Et sans compétences, pas d’émergence. Le renforcement du capital humain est justement une des étapes clé du PSE qu’a défendu la délégation sénégalaise lors du forum. « Le PSE est une vision » du Président Macky Sall, « à l’horizon 2035. Cela va au delà d’un mandat présidentiel » a indiqué Mountaga Sy, directeur de l’agence APIX.

Les femmes et les jeunes, un potentiel encore sous-exploité

« Le 21ème siècle sera le siècle de l’Afrique et plus particulièrement, le siècle de la femme africaine » a scandé Rudy Demotte, Ministre-Président de la fédération de Wallonie. Quel meilleur symbole de cette femme du 21ème siècle que Marième Jamme, régulièrement classée parmi les femmes les plus influentes d’Afrique ? La PDG de Spot One Global Solutions, connue pour son engagement pour l’émancipation économique des femmes africaines, était l’une des personnalités phares du Rebranding Africa Forum. Elle a d’ailleurs insisté sur l’engagement, car selon elle, les africains devraient véritablement « s’engager envers continent » et, en particulier envers les femmes mais aussi les jeunes. C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé Abdoulaye Mar Dièye, Directeur Afrique du Programme des Nations Unis pour le Développement (Pnud). Il a vivement exhorté les États africains à « libérer le potentiel des jeunes » et à valoriser la croissance inclusive.

Prochain rendez-vous du Rebranding Africa Forum les 20, 21 et 22 octobre 2016

Par Marie-Hélène SYLVA , ENVOYÉ SPÉCIAL À BRUXELLES

© OEIL D’AFRIQUE

Marie Hélène Sylva

Marie Hélène Sylva

Journaliste à oeil d'Afrique, basée à Paris (France)


Tags assigned to this article:
BruxellesforumRebranding Africa ForumThierry Hot

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

La France en embuscade en Angola pour s’imposer face au Portugal

Le Ministre des affaires étrangères français, Laurent Fabius séjourne à Luanda depuis ce jeudi 31 octobre. La visite s’inscrit dans

Côte d’Ivoire: Un Projet de train urbain à Abidjan pour 2014

Le train urbain sera bientôt une realité en Côte d’Ivoire. Daniel Kablan Duncan, le Premier-ministre ivoirien, et le consortium franco-coréen

Togo: la diaspora a envoyé 182 milliards de Fcfa en 2014

 [GARD align= »center »] Les données 2014 de la Banque Mondiale sur les envois de fonds des migrants vers leur pays d’origine

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*